mugabeLe président du Zimbabwe Robert Mugabe laisse rarement passer une occasion de s’en prendre aux gays et aux lesbiennes. Aussi lorsque le Royaume-Uni menace de conditionner ses aides financières à la manière dont sont traités, entre autres, les homos dans le pays bénéficiaire de l’aide (Lire Le Royaume-Uni menace de réduire les aides financières à des pays homophobes), le vieux despote voit rouge:

«SATANIQUE»
«Cela devient pire et satanique avec un premier ministre comme Cameron qui déclare que les pays qui veulent l’aide britannique devraient accepter l’homosexualité. Venir avec cette suggestion diabolique à notre peuple est une offre stupide». Puis Mugabe, qui s’adresse à des jeunes, se fait menaçant: «Ne vous laissez pas tenter par ça. Vous êtes jeunes. Nous vous punirons sévèrement. C’est condamné par la nature. C’est condamné par les insectes et c’est pourquoi j’ai dit qu’ils étaient pires que les porcs et les chiens».

Le Telegraph cite également un ministre anglais, qui dément vouloir conditionner l’aide du Royaume-Uni uniquement au respect des gays et des lesbiennes: «Le Royaume-Uni sera toujours sensible aux traditions locales. M. Cameron n’a pas dit qu’il conditionnerait les aides aux droits des gays. Il n’a jamais dit ça. Ce qu’il a dit c’est que nous supervisons nos gros programmes d’aide là où nous en avons, cela nous donne le droit de demander aux gouvernements de ne pas persécuter les minorités, qu’elles soient religieuses, handicapées ou gays».