Le jeune homme interpellé lundi dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Pascal Legal, à Besançon, a été mis en examen pour «homicide volontaire avec préméditation». Âgé de 22 ans, originaire de Besançon et connu des services de police pour vol et usage de stupéfiants, il est passé «immédiatement aux aveux», a indiqué le procureur de la République, Alain Saffar, cité par L’Est républicain. C’est «un désir de vengeance lié à un contentieux qui l’opposait à Pascal Legal » qui aurait poussé le meurtrier présumé à tuer de 90 coups de couteau le patron du bar-restaurant gay-friendly Le Café du Théâtre.

Les enquêteurs ont retrouvé sur lui un appareil photo, un téléphone portable et une carte bancaire appartenant à la victime. Pascal Legal et son meurtrier présumé se seraient rencontrés il y a quelques mois par le biais du deuxième homme mis en cause, mis en examen pour proxénétisme.

Photo Fabrice Barbier