L’Autre Cercle organise ces vendredi et samedi une conférence internationale à Strasbourg, sous le haut patronage de Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe. Le thème est: « La non-reconnaissance réciproque des partenariats enregistrés et des mariages entre personnes de même sexe dans l’Union Européenne et les pays du Conseil de l’Europe: une entrave à la liberté de circulation des personnes?« .

Explication du thème: » Les couples mariés hétérosexuels traversent les frontières nationales de l’Union européenne sans même y réfléchir. Partout où ils vont, leurs unions et les effets qui s’y attachent sont reconnus. Tel n’est pas le cas pour les couples engagés dans une union avec une personne du même sexe, qu’il s’agisse de mariage ou de partenariat.  Leurs droits à la libre circulation sont souvent bafoués.  Par le simple passage d’une frontière, ces couples peuvent perdre leurs droits sociaux et fiscaux, leur nationalité de naissance, leurs droits parentaux, et ce pour la raison que leur union n’est pas reconnue. C’est pour faire état de ces discriminations inacceptables liées à l’orientation sexuelle, et pour y apporter des propositions de solutions, que l’Autre Cercle organise une Conférence Internationale de deux jours à Strasbourg, ville symbole car siège du Parlement Européen, garant des libertés et des droits des citoyen-ne-s de l’Union Européenne. »

Au programme, de nombreuses interventions sur l’état du droit de nombreux pays (France, Italie, Pays-Bas, Espagne, Hongrie, etc.), ainsi que du droit européen sur les questions du travail pour les LGBT. Parmi les intervenants, on note la présence de Michael Cashman, président de l’Intergroupe LGBT au Parlement Européen, de Maître Caroline Mécary, que les lectrices et lecteurs de Yagg connaissent bien,  ou encore de Françoise Tulkens, juge belge à la cour européenne des droits de l’homme.