Jusqu’au 12 novembre à Reims, le 10e Festival Les Bisqueers Roses, organisé par l’association LGBT Ex æquo, qui comprend spectacles, expos, cinéma, musique, etc., a comme fil rouge le travestissement.

Au menu notamment, le 11 novembre, à partir de 14h, une table ronde intitulée Le travestissement dans le cinéma espagnol, anglo-saxon et français, entre 1960 et 1980, animée par Emmanuel Le Vagueresse et Anne Delabre, avec la projection de Qu’est-il arrivé à Baby Jane?, de Robert Aldrich, La meilleure façon de marcher, de Claude Miller et Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier, de Pedro Almodóvar.

«GARDENIA»
Ce soir, à 20h30, vous ne raterez sous aucun prétexte Gardenia, le fabuleux ballet signé Alain Platel et Frank Van Laecke (lire: «Gardenia» à Chaillot: The show must go on).

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Gardenia: les ballets C de la B/Frank Van Laecke/Alain Platel (c) Kamiel De Meester

Tout comme l’expo-photo 55 écrivaines dans laquelle le scénariste et réalisateur Stéphane Foenkinos se met dans la peau d’auteures pour un résultat à la fois bluffant et poétique:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Stéphane Foenkinos incarne 55 écrivaines.

Sans oublier le concert de clôture le 12 novembre, avec Deborah Degouts et The Knuckles, un groupe que nous avions rencontré en juin dernier:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur The Knuckles sur Yagg

Retrouvez le programme complet et les infos pratiques sur le site du festival.