C’est un militant historique qui vient de s’éteindre. Selon le Washington Post, Frank Kameny, 86 ans, a été retrouvé mort chez lui à Washington D.C., une ville où il fonda en 1961 la branche locale de la Mattachine Society, première organisation « homophile » de grande ampleur aux États-Unis. Frank Kameny, si l’on en croit ses dires, est aussi le créateur du slogan « Gay is good », en miroir au « Black is beautiful ».

DE TOUS LES COMBATS HOMOSEXUELS
Docteur en astronomie, il perd son emploi dans l’armée en 1957, à cause de son homosexualité, trahi par son arrestation sur un lieu de drague gay notoire. Il est ensuite de tous les combats, de la déclassification de l’homosexualité comme maladie mentale par l’American Psychiatric Association – obtenue en 1973 – à la fin des multiples discriminations à l’encontre des gays dans l’armée. Il a même été le premier homme ouvertement gay à briguer un siège au Congrès. En 2006, il fait don au Smithsonian’s National Museum of American History des pancartes utilisées lors de ses célèbres picketting devant la Maison Blanche, où les gays et les lesbiennes défilaient en costume pour montrer qu’ils et elles pouvaient être des personnes respectables. Une preuve que son combat fait désormais partie de l’histoire.

Sur Twitter, Dan Choi, a salué ce « premier héros des droits civils à remettre en cause les lois fédérales. » « Nous sommes vos héritiers », a ajouté le militaire, exclu lui aussi de l’armée en raison de son homosexualité.

Photo en une: Rex Wockner.