Selon Ouest France, la cour d’assises du Cher vient de condamner les deux assassins de Luc Amblard et Guy Bordenave à 30 ans de prison, sans pour autant prononcer de peine de sûreté. En mars 2009, les deux hommes, qui vivaient ensemble depuis 20 ans, avaient été enlevés à leur domicile, ligotés et bâillonnés puis enterrés vivants (lire La Charité-sur Loire: le couple homosexuel avait été enterré vivant). Claude Juillet, l’un des deux prévenus, a reconnu les faits et expliqué avoir supprimé le couple parce qu’il faisait obstacle à sa relation avec la sœur de l’un d’eux. Sa défense a alors plaidé le «crime passionnel». Le second, lui, n’a reconnu que la séquestration. Son avocat a déclaré que son client s’était embarqué dans cette histoire pour «prendre quelques billets».