Leisha Hailey et sa compagne Camila Grey, avec laquelle elle forme le groupe Uh Huh Her, viennent de publier une nouvelle mise au point suite à l’affaire Southwest Airline (lire Leisha Hailey, de «The L Word», victime de discrimination). Voici quelques extraits de leur communiqué (disponible ici en intégralité: Camila Grey and Leisha Hailey statement):

«En aucun cas, nous ne nous sommes comportées de de manière excessive, inappropriée ou vulgaire sur la Southwest Airline. Nous voulons être claires sur ce point: nous n’étions pas en train de nous toucher ou en train de nous donner en quelque spectacle que ce soit. C’était un seul et modeste baiser. Nous nous montrions juste de l’affection comme le ferait n’importe quel couple normal. (…) Nous assumons l’entière responsabilité de nous être énervées verbalement contre l’hôtesse de l’air [ou le steward, le genre n’est pas précisé dans l’expression «flight attendant», ndlr] lorsqu’on nous a dit qu’il s’agissait d’une «compagnie aérienne familiale». On ne nous a jamais dit pourquoi le personnel nous a approché, juste que «nous devions être conscientes que Soutwest Airlines était une compagnie aérienne destinée aux familles». Peu importe que l’homophobie soit chuchotée calmement, elle n’en fait pas moins un bruit assourdissant. On ne peut pas chuchoter la haine. (…) Nous voulons vivre dans une société où lorsque la personne qui vous aime vous donner un baiser innocent dans un avion, ça n’est pas étiqueté comme «excessif ou pas familial» par une entreprise et ses employé-e-s. (…) Cela ne constitue pas une excuse et nous allons déposé une plainte auprès de la compagnie».

La compagnie aérienne a également publié un nouveau communiqué (l’intégralité ici: Updated Information Regarding Customers Removed from Flight 2274):

«Des informations complémentaires venant de nos employé-e-s et de nos client-e-s à bord du vol 2274 pendant une escale à El Paso confirment maintenant que des grossièretés ont été criées par deux passagères. Au moins une famille, offensée par ces grossièretés, a changé de place dans l’avion. Bien que nous ayons des informations sur ce que des client-e-s qualifient de manifestation excessive d’affection, c’est leur réaction agressive qui a conduit à leur débarquement de l’avion. (…)

Les plus de 100 million de personnes qui volent avec Southwest chaque année reflètent la grande diversité de notre pays et de notre entreprise – et TOUTES sont valorisées et bienvenues. D’ailleurs, nous avons été reconnus comme un leader de la diversité pendant notre 40 années d’existence».

À suivre…

Photo DR