Christine Boutin a répondu aux internautes de Rue89, hier 26 septembre. Interrogée sur les raisons pour lesquelles elle ne s’est pas présentée à l’élection présidentielle de 2007, alors qu’elle s’était présentée en 2002 (elle avait obtenu 1,12% des suffrages), elle révèle que Nicolas Sarkozy lui a promis qu’il n’y aurait «ni euthanasie, ni mariage homosexuel». Voir la vidéo ci-dessous:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur «Boutin: En 2007, Sarkozy m’avait promis»

Elle a été interrogée sur ses positions vis-à-vis des homosexuel-le-s et des trans’. Sur les déclarations de Brigitte Barèges, qui a comparé le mariage des couples gays et lesbiens à un mariage entre une personne et un animal, elle répond: «elles choquent, elles me scandalisent ». Les propos de Chritian Vanneste lui paraissent «maladroits», mais elle défend sa liberté d’expression.

Elle revient ensuite longuement sur son opposition à l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe, en ces termes:
«Le problème du mariage, ce n’est pas une idée fixe. La question qui est posée par le mariage, c’est la raison pour laquelle les révolutionnaires de 1789 ont institué un mariage civil dans un pays qui fait une séparation si grande entre la vie publique et la vie privée. En fait, les révolutionnaires de 92 ont continué la pratique des paroisses par la création d’un mariage civil, parce que l’engagement de cet homme et de cette femme devant l’État entraînait avec de grandes chances la pérennité de l’État par la naissance des enfants.

Et en contrepartie de cet engagement devant la société, l’État renvoyait une protection en cas de séparation. Alors, c’est vrai que tout ça s’est un peu effiloché. Ce qui est vrai, c’est que le motif même, le fondement même du mariage, est fondé sur la pérennité de l’État. Or, jusqu’à preuve du contraire, deux homosexuels ne peuvent pas avoir d’enfants. Ça arrivera peut-être, ça va peut-être se faire, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. C’est la raison pour laquelle, moi, je ne le souhaite pas…» Voir la vidéo ci-dessous:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur Boutin: «Des homosexuels passent leurs vacances chez moi»

Revenant sur le pacs, et pas avare de contradictions, elle nous apprend même, qu’au fond, elle est pour l’égalité des droits:
«J’ai déposé des amendements parce que je trouve qu’il est parfaitement injuste qu’il y ait une inégalité des droits en ce qui concerne les homosexuels et les hétérosexuels, dans les droits de succession, dans la sécurité sociale, etc. J’avais déposé tout un tas d’amendements qui rétablissaient l’égalité des droits sans créer de statut».

Interrogée ensuite sur ses propos, qui peuvent être blessants pour les LGBT, elle «met au défi quiconque de trouver chez [elle] des propos qui soient blessants». Elle qualifie ensuite la «théorie du genre» d’«inouïe».

«Ce qui m’a posé problème, c’est que l’on présente ça dans des disciplines scientifiques, comme s’il s’agissait d’une réalité scientifique. Non, la théorie du genre, c’est une idéologie, c’est une réflexion, c’est de la sociologie… mais certainement pas dans une discipline scientifique.»

Elle précise ne pas avoir lu Judith Butler, mais avoir lu Simone de Beauvoir «qui est quand même à l’origine de tout ça».

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur Rue89: Deal Boutin-Sarkozy en 2007: ni euthanasie ni mariage homo

Lire aussi Christine Boutin virée manu militari hors des manifestations d’enseignants! sur la communauté Yagg.