Le jeune rappeur qui avait suscité une vive polémique en 2009, notamment auprès d’associations féministes, avec l’un de ses titres, Sale pute, aux paroles violentes et sexistes, n’y va toujours pas avec le dos de la cuillère en 2011.

Lire la suite.