Christophe Girard, adjoint à la Culture à Paris, et l’association Couleurs Gaies, à Metz, ont réagi à l’article de Rue89 sur l’appli Android Mon fils est-il gay? (Lire Après «Juif ou pas juif», voici l’appli «Mon fils est-il gay?»).

Tout d’abord la réaction de Christophe Girard: «Tout aussi condamnable que la triste application qui révélait la confession juive de 3.500 personnalités, je lui souhaite le même sort: sa suppression. On cherche à faire des catégories et des communautés».

Et celle de Couleurs Gaies, qui dénonce les clichés véhiculés par l’appli: «Dégout supposé pour les sports d’équipe, vénération de l’icône Dalida, en passant par les heures passées à se préparer ou à se coiffer dans la salle de bain… tout y passe. Parce que la sursuicidalité des jeunes homos est loin d’être virtuelle, Couleurs Gaies  intervient chaque semaine dans les collèges et les lycées pour combattre de tels préjugés. L’association demande le retrait de cette application qui initie la révolution 2.0 de la stupidité».