Alors que Luc Chatel, ministre de l’Éducation, a opposé une fin de non-recevoir – ou botté en touche, c’est selon – aux députés demandant qu’on n’évoque plus les questions de genre (ce qu’ils nomment « théorie du genre ») dans les manuels scolaires (Lire Luc Chatel sur RTL: «C’est une avancée importante à l’adolescence d’évoquer» les questions d’identité et d’orientation sexuelles), le chef de file de la « Droite populaire », signataire de la lettre, en remet une couche. Sur M6, le député UMP des Alpes Maritimes, Lionnel Luca a ainsi tenu les propos suivants: « Ce qui est grave, c’est que cette théorie, sous couvert de reconnaître différentes identités sexuelles, veut légitimer à terme la pédophilie, voire la zoophilie puisque ceux qui le revendiquent aux États-Unis défendent l’amour pour les jeunes enfants ».

Au delà de ces considérations, on notera également que le député se situe, à sa manière, du côté du créationnisme en déclarant: « Si Adam et Eve s’étaient posé la question avec le livre, on ne serait pas là pour en parler… » Est-ce à dire qu’Adam et Eve auraient pris conscience de leur homosexualité ou de leur véritable identité de genre en lisant ces fameux manuels scolaires? Lionnel Luca n’est pas loin du blasphème…

Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien suivant: Polémique sur les manuels: cette théorie est dangereuse

via Têtu