Lundi dernier, lors d’un journal télévisé régional, le présentateur Daniele Vanni a déclaré publiquement: «Je refuse de diffuser les images de Miss Trans Italie». Après avoir conclu son sujet sur le concours de Miss Italie qui se tiendra dans les prochains jours, Daniele Vanni évoque un concours «d’un autre type», Miss Trans Italie, déclarant ne pas vouloir diffuser les images, pas plus que celles de Mister Gay Italie. Les deux concours se sont tenus respectivement les 27 et 19 août, à Torre del Lago, dans la province de Lucques, en Toscane. Il ajoute que si le fait de laisser les gens «différents» à l’écart est considéré comme injuste, «faire des gay prides ou organiser des concours de beauté me semble excessif». Il conclut sur le problème «d’ordre public», dont «on ne se rend peut-être pas compte», que pose selon lui le fait que Torre del Lago devienne une destination très prisée des homos.

Contacté par le site Gay.it, Daniele Vanni, journaliste mais aussi psychologue, n’a pas souhaité s’exprimer ni donner d’explications suite aux propos tenus durant l’édition quotidienne.

À QUAND UNE LOI CONTRE L’HOMOPHOBIE EN ITALIE?
Rejetée par le parlement le 26 juillet 2011 pour la deuxième fois en Italie, la loi contre l’homophobie est de nouveau d’actualité après les images vu sur la chaine italienne. Alessio De Giorgi, patron du concours Mister Gay Italie, et Regina Satariano, organisatrice de Miss Trans Italie, se sont révoltés face aux déclarations «vulgairement homophobes de Daniele Vanni». Selon eux, ces propos prouvent encore une fois qu’il est fondamental et urgent de mettre en place une loi qui punit «sévèrement l’homophobie, même verbale».

Via Gay.it.