Maria Riesch est reine de l’hiver pour trois points, l’Angleterre tente le grand chelem.

Désillusion. Il y a un an à peine, les Français remportaient le grand chelem dans le Tournoi des Six nations. Ils avaient battu leurs cinq collègues (Angleterre, Écosse, Irlande, Italie, Pays de Galles), ils étaient beaux et c’était assez émouvant. C’est pas tous les jours que l’on gagne un grand chelem. C’était le neuvième de la France en un peu plus d’un siècle de Tournoi.

Che Guaio. Ne voilà t’y pas que cette année, les Français sont arrivés dans le championnat de l’hémisphère nord avec le cœur en bandoulière. Défaits à l’automne par l’Argentine et l’Australie, ils n’étaient pas bien, mais alors pas bien du tout. Le laboratoire voulu par Marc Lièvremont, le sélectionneur, Terrains de jeux en pensait du bien (soyons «justes») avant que cela ressemble plutôt à une valse. Pas juste quand Imanol Harinordoquy s’est retrouvé capitaine contre l’Argentine puis écarté de la sélection pour le match contre l’Australie. Après avoir été battus par l’Angleterre, ils ont cédé devant l’Italie, statistiquement l’équipe la plus faible du tournoi (22-21), le week-end dernier.

Cuiller. Ce samedi, les Italiens rencontrent l’Écosse. L’Écosse qu’ils ont battue quatre fois dans le tournoi. On souhaite un bon match à tous. Et sincèrement, courage aux Écossais pour qu’ils ne ramassent pas la cuiller de bois, que l’on décerne virtuellement à l’équipe qui n’a gagné aucun match dans le Tournoi.

La France, elle, affronte le Pays de Galles ce soir à 20 h 45. En sport, cela s’appelle sauver l’honneur. Mais le match du jour, c’est Irlande-Angleterre, à 18h. À ne pas rater: le XV de la rose tente le grand chelem dans l’antre du XV du trèfle qui l’a battu six fois en sept rencontres. Prochain épisode, la Coupe du monde en septembre!
Samedi Écosse-Italie à 15h30, Irlande-Angleterre à 18h et France-Pays de Galles à 20h45, sur France 2.

Géantes. Un épilogue de folles. Il restait une course, une seule, le slalom géant. Il n’a pas eu lieu ce samedi matin, en raison du mauvais temps. Maria Riesch remporte donc le grand globe de cristal qui couronne la skieuse qui a amassé le plus de points au cours de la saison. Elle devance Lindsey Vonn de… trois points (1728 contre 1725). Trois points, au terme d’une saison durant laquelle les deux championnes ont toutes deux trusté un tiers des podiums. Trois points alors qu’une victoire en représente 100 et qu’il y a eu 33 courses, faites le calcul.

Résumé des épisodes précédents. Lindsey domine le ski féminin depuis trois ans, et a remporté trois fois le grand globe de cristal, celui qui couronne celle qui a gagné le plus de points dans les épreuves de Coupe du monde. Là où c’est passionnant, c’est que la dauphine de Lindsey ces trois dernières années, c’est Maria Riesch. L’Allemande, en tête depuis décembre, a compté près de 200 points d’avance mais elle a vu son avance fondre depuis trois semaines sur Lindsey. Et le plus étonnant, c’est que ces deux-là sont les meilleures amies du monde. Rendez-vous la saison prochaine, en octobre. Avant, on va profiter de l’été.

Plaisir. Ici, pas d’épilogue, mais un plaisir qui dure. Le challenge Monal dans la salle Coubertin, à Paris, rassemble les meilleurs épéistes du monde avec notamment des Français, champions du monde en titre de cette arme absolue où l’on peut toucher partout. Avec Gauthier Grumier et Jean-Michel Lucenay, par exemple. Bon week-end.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.