« À Lille, les gays et les lesbiennes font les frais d’un règlement de compte entre intégristes musulmans! » s’insurge Christine Le Doaré, la présidente du Centre LGBT Paris IdF, dans un communiqué.

Tariq Ramadan homosexualite Maamar MetmatiIl y a quelques jours, le collectif d’association LGBT du Nord L’Egide s’inquiétait de la distribution dans les boites aux lettres du quartier de Lille Sud d’un opuscule s’attaquant à la supposée bienveillance de Tariq Ramadan envers l’homosexualité (lire Un livre homophobe inquiète les associations lilloises). L’auteur du pamphlet, Mâamar Metmati, appuie sa démonstration de passages du Coran qui, s’ils sont pris au premier degré, sont de véritables appels à la haine et au meurtre homophobes.

« On ne peut pourtant pas vraiment qualifier [Tariq Ramadan] de progressiste, souligne le Centre LGBT Paris Idf. [Il] manie habilement un double langage mais ses prises de positions, si elles ne donnent pas dans la grossière surenchère comme celle de Metmati, sont néanmoins intégristes, en particulier vis-à-vis du droit des femmes et du mariage pour les couples de même sexe. »

« L’HOMOSEXUALITÉ EST LE PRÉTEXTE CHOISI PAR L’AUTEUR POUR S’ATTAQUER À UN RIVAL »
« Un règlement de compte entre intégristes, alors pourquoi s’en mêler?, poursuit le communiqué. Parce qu’il s’effectue sur le dos des gays et des lesbiennes. Parce qu’il incite à la haine homophobe, les personnes qui auront trouvé dans leur boîte aux lettres cette brochure de propagande. Certes, de nombreux passages ne sont que des citations du Coran et de la Sunna mais pas seulement, l’auteur les commente à sa façon et en rajoute, considérant que l’homosexualité est «un crime ignoble, immonde écœurant, répugnant, abject». (…) On comprend bien ici que l’homosexualité est le prétexte choisi par l’auteur pour s’attaquer à un rival et tenter de promouvoir son islamisme fondamentaliste. Il n’en demeure pas moins vrai que ce document est très dangereux parce qu’il arrive dans des foyers et que des gens y seront sensibles. »

« Ce qui est troublant également, remarque Christine Le Doaré, c’est que ce document soit diffusé maintenant, à quelques jours des Cantonales et on se demande où l’auteur a pu trouver l’argent pour éditer et distribuer ainsi, en grand nombre sa brochure. Il n’est pas impossible qu’il serve ses propres intérêts mais pas seulement. (…) Le Centre LGBT Paris IdF demande l’interdiction de cette brochure, la condamnation de son auteur et de sa maison d’édition pour incitation à la haine homophobe; il souhaite également que les autorités religieuses musulmanes s’expriment sans tarder pour condamner l’homophobie de Mâamar Metmati. Enfin, il exprime sa solidarité aux associations LGBT Lilloises et si besoin est, à l’instar d’autres associations LGBT, il n’exclue pas de se constituer partie civile dans un procès contre l’auteur. »

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.