On connaît déjà le principe dans le milieu musical: les internautes aident financièrement un-e artiste à produire un single ou un album. C’est le moyen qu’ont choisi Marie Paule Belle, Emvie, Blue Borderline ou encore Tatiana Potard (souvenez-vous, c’était il n’y a pas si longtemps, It’s OK to be gay!).

Les bonnes idées, ça se partage, et des sites comme People for cinema ou touscoprod appliquent la recette au 7e art.

« LAURENCE ANYWAYS »
Le réalisateur québécois Xavier Dolan compte ainsi sur les internautes pour l’aider à produire Laurence Anyways, son troisième long métrage, après J’ai tué ma mère et Les Amours imaginaires. Le pitch, tel qu’il est présenté sur touscoprod: « En 1989, Laurence Alia célèbre son 30e anniversaire au restaurant en compagnie de Fred, sa petite copine. Quand il lui révèle son projet le plus secret, le plus brûlant, celui de devenir une femme, leur univers bascule ».

« Habituellement, ce processus-là, et créatif, et financier, se fait de façon assez solitaire, et puis après, après on partage le film avec les gens, explique Xavier Dolan dans la vidéo ci-dessous. Mais c’est étrange d’établir un contact avec eux avant même que le film existe. On n’est pas habitué à ça, c’est très riche, c’est très stimulant de savoir que déjà les gens croient au film avant même de pouvoir en voir des images. »

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Xavier Dolan présente « Laurence Anyways »

AVEC LOUIS GARREL
À l’heure où nous publions ces lignes, Laurence Anyways a réuni 10638 dollars canadiens (près de 8000 euros) de 157 coproducteurs, soit 22% de l’objectif minimum de 50000 dollars canadiens (près de 37500 euros). C’est Louis Garrel qui devrait incarner Laurence, avec, à ses côtés, Nathalie Baye, Suzanne Clément, Monia Chokri, Karine Vanasse… Pour en savoir plus sur le projet et/ou y participer, rendez-vous sur touscoprod.

De son côté, People for cinema a à son actif Les Émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris (dont le prochain film, La Joie de vivre, adapté d’Émile Zola, est co-écrit avec Murielle Magellan, la metteuse en scène de La Lesbienne invisible – tout ça pour dire que le monde est petit –) ou Le Président d’Yves Jeuland, deux films actuellement en salles, et propose de prendre des parts d’Albert Nobbs, avec Glenn Close.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!