Bonsoir, bienvenue à la deuxième cérémonie des Yagg Sports Awards! Ah, c’est vous. Jolie robe de jeune créateur, classe le smoking haute couture. En 2010, vous êtes placé-e au premier rang grâce à votre carte Yagg VIP Premium. Demain, vos parents vous verront en photo à côté de David Beckham, l’un des invités des Yagg Sports Awards. Ah, je vois aussi Martina Navratilova et tout-e-s les médaillé-e-s français-es des Gay Games.

C’est tout Yagg cette soirée. Entre les remises de prix, les organisateurs ont prévu un digest des meilleures comédies musicales interprété par les troupes les plus en vue du moment invitées par Christophe et Xavier. Ellen DeGeneres a fait à Judith l’amitié de présenter la soirée. Judith qui a organisé la cérémonie dans une salle total développement durable conçue par des designers finlandais. Bilan carbone irréprochable.

À la soirée, tout à l’heure, Yannick mixera, sur fond de vidéos de Maxime. Le site internet dédié aux Yagg Sports Awards assailli de millions de fans dans la monde entier ne plantera pas: Anne est aux commandes.

LE JURY? MOI (ET MES AMIS INVISIBLES)!
Comme en 2009, le jury professionnel est indépendant, talentueux, trié sur le volet et a travaillé en toute transparence. Normal, c’est moi (et mes amis invisibles).

Yagg Sports Award d’honneur. Elena Dementieva pour l’ensemble de son œuvre. La joueuse russe a mis un terme à sa carrière en novembre à 29 ans. Elena Dementieva aura éclaboussé le tennis de sa classe forte et fragile à la fois. Deux fois finaliste en grand chelem, sans victoire à la clef, elle laisse une empreinte de feu dans un tennis russe qui lui doit beaucoup.

Yagg Sports Award du plus beau baiser. Ireen Wust. Le baiser à sa compagne Sanne van Kerkhof, dimanche 21 février, dans le tour d’honneur qui a suivi sa victoire sur 5000 mètres dans l’épreuve de patinage de vitesse des Jeux olympiques de Vancouver a fait le tour de la planète. Dans le monde du sport, ils ne sont pas nombreux à vivre leur homosexualité au grand jour, alors cela fait du bien. Des gestes comme ça par dizaines et on en terminerait peut-être avec l’ignorance en sport.

Yagg Sports Award de la meilleure équipe. L’équipe de France de football… Si, si, celle-là même. Qualifiée pour la Coupe du monde 2011 en Allemagne du 26 juin au 17 juillet, grâce, notamment, aux sept buts de Gaétane Thiney dans les éliminatoires, ou encore au tempérament de Camille Abily, Élise Bussaglia ou Eugénie Le Sommer. C’est la deuxième fois qu’un tel bonheur arrive après la qualif pour la Coupe du monde en 2003 où les Bleues avaient été éliminées au premier tour.

Yagg Sports Award du plus vavavoum. Lindsey Vonn, descendeuse vorace et filocharde. Casse-cou mais, au-delà des clichés, assez fine technicienne pour dégringoler les pistes comme pour en épouser les courbes en slalom, par exemple. Détentrice de la Coupe du monde générale, elle a commencé la saison au diapason.

Yagg Sports Award des plus « show off ». À l’unanimité du jury, les hockeyeuses canadiennes qui ont fait la bombe après leur médaille d’or aux Jeux olympiques de Vancouver. Champagne, bière et gros cigare.

Yagg Sports Award de l’équipe la plus fan. Les hockeyeuses américaines. Elles étaient passées en duplex chez Ellen et lui avaient déclaré leur admiration. Médaillées d’argent, elles sont venues lui offrir un maillot sur le plateau de l’émission. Presque intimidées. Trop chou. Regardez, même là, maintenant, ça se bouscule sur la scène, impressionnées. Charmantes.

Yagg Sports Award de la visibilité. Gareth Thomas. Depuis son coming-out en fin d’année dernière, notre sportif de l’année 2009 a multiplié les interventions, les témoignages pour contribuer à faire reculer l’homophobie dans le sport. Le boulot est immense, heureusement que de tels ambassadeurs n’hésitent pas à mouiller le maillot. Merci.

Yagg Sports Award de la pugnacité. Martina Navratilova. À peine sortie d’un cancer du sein, elle tente l’ascension du kilimandjaro pour une bonne cause. À 54 ans, la championne force l’admiration, dans le pied de nez à l’adversité et le dynamisme. Elle a aussi décidé de se mettre au surf.

Yagg Sports Award du sourire. Matthew Mitcham. Deux ans après son coming-out, il est toujours aussi heureux, motivé et toujours aussi charmant. Encore un que la communauté gay à la chance d’avoir. Et en sport? Toujours au top. Le champion olympique de plongeon de Pékin a toujours une belle marge de progression.

Lire la suite page suivante