Quand on parle de censure, l’info se répand toujours très très vite sur la toile. Parfois trop. En l’occurrence, une pub pour la Twingo Miss Sixty (vidéo ci-dessous) aurait été censurée en Italie parce qu’elle raconte une histoire de lesbiennes (lire l’article de PinkNews, par exemple).

http://www.youtube.com/watch?v=qfmrw9knrcs

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Twingo Miss Sixty TV Spot

Sauf qu’en fait non. Cette pub qui n’a tellement rien de choquant bénéficie en réalité du buzz d’une autre pub qui elle a bien été censurée. Le lien entre les deux? Miss Sixty (la marque de fringues). En septembre, la marque a dû adoucir un spot jugé trop hot. En cause, la top argentine Belén Rodriguez, nouveau visage (et corps) de la marque, dont les formes semblent trop-mais-vraiment-trop pour ce pays qui aime cultiver les paradoxes – que l’on écoute Silvio Berlusconi ou le Vatican (oui, je sais, c’est un État à part entière, mais il n’empêche qu’il a une influence toute particulière en Italie), le discours sur les femmes et la sensualité n’est pas le même.

La pub Miss Sixty revue et corrigée:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Belén Rodriguez hot for Miss Sixty commercial

Le making-of officiel:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Belen Rodriguez Backstage per Miss Sixty

Ce qui fait dire à certains qu’en fait, les Italien-ne-s en ont surtout assez des bimbos, qu’ils et elles ne supportent plus de voir au bras du président du Conseil. L’opérateur de téléphonie mobile Tim, qui avait prévu toute une série de pubs avec Belén Rodriguez et l’acteur italien Christian de Sica, aurait fait les frais de ce ras-le-bol, avec une chute de 10% de son chiffre d’affaires, raconte le site du quotidien suisse Le Matin.

Belén Rodriguez, policière pour Tim:

http://www.youtube.com/watch?v=CcPEmiC2EBM

‪Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur pubblicità TIM Belen Rodriguez e Cristian De Sica‬

Plusieurs agences publicitaires ont été chargées de comprendre les raisons de cet échec et en ont conclu que « l’exhibition de jeunes femmes dévêtues ne séduit plus les consommateurs ». Tim aurait donc prévu de diffuser des publicités avec, dans le rôle principal, un chien. Mais là, on doute un peu, parce que Tim a déjà tenté l’expérience canine, et l’affaire s’est terminée devant la justice, parce que les maîtres d’Ettore, l’animal en question, estimaient que Tim avait porté atteinte à son image en utilisant parfois de faux Ettore.

Ettore en action:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Spot TIM – Maxxi TIM Night & Week-end

Comparée à tous ces scandales, une mini-intrigue lesbienne comme celle de la pub Twingo, c’est du pipi de chien chat.

Via (notamment) Gay.it et LP Magazine

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!