À lire de toute urgence sur le site du Monde (dans la partie réservée aux abonné-e-s, malheureusement), l’entretien accordé par l’anthropologue Maurice Godelier au Monde Magazine.

Sur l’homoparentalité: « Il faut sortir de l’idée que la famille moderne doit être forcément une famille nucléaire fermée sur elle-même et scellée pour l’éternité. Les choses deviendront plus claires dans l’opinion publique à mesure que l’homophobie, qui est une forme de racisme, reculera dans la société. C’est de cela qu’il faut débattre et c’est cela qu’il faut combattre. (…) L’homoparentalité est et sera pour un certain temps encore une création sociologique et une transformation propres à certaines sociétés occidentales. Il serait absurde d’en faire un modèle que le reste de l’humanité devrait s’empresser d’adopter. »

Sur la gestation pour autrui: « cette évolution est irréversible, il faut donc imaginer un encadrement juridique et éthique pour cette pratique et faire en sorte qu’elle fasse l’objet d’une acception sociale. Les opposants à la gestation pour autrui dénoncent un risque de mercantilisation des corps mais dans les pays qui ont autorisé cette pratique, comme la Grande-Bretagne ou le Canada, les mères porteuses sont volontaires et leurs indemnisations sont limitées afin de montrer qu’il ne s’agit pas d’une location d’utérus ou d’un acte de prostitution de la maternité. »

Sur l’évolution de la famille: « Contrairement à beaucoup d’anthropologues qui continuent d’affirmer, en se réclamant de Lévi-Strauss, que tous les systèmes de parenté ont déjà été inventés et mis en pratique et que les transformations actuelles risquent de remettre en cause fondamentalement la notion même de parenté et, dès lors, de saper le fondement de la société, je prétends que tous les possibles n’ont pas encore été réalisés et que nos sociétés sont en train d’inventer des formes inédites de filiation et d’alliance tout en gardant des formes anciennes qu’elles modifient en profondeur. »

Via Djahaï

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!