On vous l’a déjà dit, la pollution c’est pas bon. Et voilà qu’une étude vient démontrer que si des oiseaux ingèrent du mercure, même à petite dose, les mâles deviennent homosexuels. On pourrait décider de voir le verre à moitié plein et se réjouir qu’il y ait plus d’homos sur terre, mais ce serait particulièrement capillotracté, c’est sérieux, cette histoire.

UNE ÉTUDE SUR 160 IBIS
Peter Frederick, chercheur à l’Université de Floride, et Nilmini Jayasena, de l’Université de Peradeniya, au Sri Lanka, ont étudié 160 ibis. Après avoir divisé les oiseaux en quatre groupes composés chacun de 20 femelles et 20 mâles, ils ont mêlé à leur nourriture des doses de methylmercure allant de 0,05 à 0,3 partie par million (le quatrième groupe a eu droit à de la nourriture sans mercure), pendant trois ans. S’ils s’attendaient à ce que l’intoxication change les animaux, les chercheurs ont en revanche été surpris que leur orientation sexuelle soit atteinte, comme l’a expliqué le Dr Frederick au Florida Times-Union.

De là à en déduire que le mercure pourrait avoir le même effet sur les hommes, il y a un immense pas, que le Dr Frederick ne veut pas franchir: « Les oiseaux ne sont pas de bons modèles pour les humains ».

Photo Terry Foote

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!