Ses propos ont été déformés, affirme Raila Odinga. Il y a quelques jours, le quotidien kenyan Daily Nation rapportait que le Premier ministre kenyan appelait à l’arrestation des gays et des lesbiennes découverts en plein acte homosexuel. Très vite, un porte-parole avait affirmé que ces déclarations avait été lancées au pied levé.

Raila Odinga a donc tenté de rattraper le coup hier soir, lors d’un autre meeting à Nairobi, indiquant qu’il respectait les droits des homos mais qu’il voulait mettre en garde les jeunes sur ce que la nouvelle Constitution prévoyait réellement. « J’ai expliqué la propagande employée pour combattre le projet de Constitution [adopté en août, ndlr], propagande selon laquelle tous les hôpitaux pratiqueraient des avortements et le mariage des couples de même sexe serait autorisé, a-t-il déclaré, à nouveau cité par Daily Nation. Je n’ai pas dit que la police devait arrêter les gays. J’ai juste dit aux jeunes qu’ils commettraient un crime s’ils épousaient une personne du même sexe ».

Capital FM Kenya rappelle néanmoins que les déclarations attribuées à Raila Odinga et dont il se défend aujourd’hui ont été filmées.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!