Ce soir, à 22h, en clair, PinkTV fait étape à Lyon pour un nouveau numéro de Plus rose ma ville, le tour de France de la chaîne gay en régions.

« VILLE DES EXTRÊMES »
La capitale des Gaules est présentée comme « une ville des extrêmes » de l’avis même de certains intervenants: à la fois une ville gay-friendly avec un tissu d’associations et d’établissements LGBT très développé, mais aussi une ville où existent certaines formes d’intolérance, comme l’a montré le kiss-in contre l’homophobie violemment perturbé par des catholiques intégristes en mai dernier.

GÉRARD COLLOMB FAVORABLE AU MARIAGE ET À L’ADOPTION
Ainsi le maire lui-même, le socialiste Gérard Collomb, interrogé à ce sujet, répond qu’il « n’aurai[t] pas fait le kiss-in devant la cathédrale Saint-Jean ». En revanche, questionné sur le mariage et l’adoption, le maire répond – et c’est une première en ce qui le concerne: « Plus j’y réfléchis et plus je pense qu’il faut aller vers la reconnaissance du mariage homosexuel (…) et oui pourquoi pas l’adoption pour les homosexuels ».

FONDS D’ARCHIVES MICHEL CHOMARAT
Lyon est une ville qui attache beaucoup d’importance à la mémoire. C’est le travail de Michel Chomarat, « activiste gay » selon ses propres termes, mais aussi chargé de mission Mémoire pour la municipalité. Comme il le dit joliment: « Je m’occupe de tous les non-dits de la ville: les Blacks, les Beurs, les francs-maçons, les gays… ». Michel Chomarat a mis en place un fonds d’archives LGBT assez unique en son genre, conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon. Un travail essentiel.

Le reportage fait également un petit tour du côté des assoces (notamment le club gay de rugby Les Rebelyons) et des établissements, mais comme pour une précédente émission sur Marseille, on regrette la quasi-absence des filles. Et là on fait les gros yeux…

Rediffusions en décembre: le 7 à 23h30 et le 13 à 22h.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!