À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, une trentaine d’associations dont Act Up, Aides, Solidarité Sida, Outrans ou encore le Mag (voir la liste complète) appellent à manifester ce mercredi 1er décembre, à 18h30, au départ de la place de la Bastille, à Paris (fin du parcours: avenue Victoria, devant le siège de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris).

« UNE QUESTION DE FINANCEMENT ET DE VOLONTÉ POLITIQUE »
Le mot d’ordre – « Tout recule sauf le sida » – est accompagné d’une série de revendications:
« Nous voulons le respect des droits humains. Au lieu de quoi, des sexworkers, des trans’, des pédés… se contaminent parce que stigmatisé-e-s, exclu-e-s.
Nous voulons que les étranger-e-s malades aient accès aux soins et à des papiers. Au lieu de quoi, le gouvernement français remet en cause le droit au séjour pour soins et l’Aide Médicale d’État pour draguer l’extrême droite.
Nous voulons que l’industrie pharmaceutique accélère ses recherches sur de nouvelles molécules pour traiter les co-infections VIH/VHC. Au lieu de quoi, les laboratoires lobbyent contre les génériques.
Nous voulons des salles de consommation de drogues à moindres risques. Au lieu de quoi, les politiques de réduction des risques en direction des usager-e-s de drogues sont pénalisées au profit du tout répressif.
Nous voulons que le système hospitalier français permette un accès à des soins de qualité pour tou-te-s. Au lieu de quoi, les pouvoirs publics œuvrent chaque jour un peu plus à son démantèlement.
Nous voulons cesser de voir des détenu-e-s mourir en prison parce que la suspension de peine pour raisons médicales n’est pas suffisamment appliquée. Au lieu de quoi, les politiques sécuritaires continuent de surcharger les prisons.
Nous voulons des mesures à la hauteur de l’urgence de l’épidémie dans les départements français d’Amérique.
Enrayer cette épidémie c’est possible. Trouver de nouveaux traitements c’est possible. Garantir l’accès universel aux traitements c’est possible. C’est une question de financement et de volonté politique. Hélas, aujourd’hui, tout recule sauf le sida ».

L’Inter-LGBT, qui appelle également à rejoindre la manifestation, recense sur son site d’autres actions menées par ses associations membres, à Paris et en régions.

Notons enfin qu’une soirée de soutien à Act Up-Paris est organisée au 3wKafé (8, rue des Écouffes, 75004 Paris) avec le collectif Cancan et 11 jeunes DJs de la scène electro parisienne (Maxime Iko, Axelle Roch, Sissi Cocotte…). De 20h30 à 2h du matin.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!