Comment faire du buzz en annonçant qu’on ne va plus en faire. Pour lever des fonds pour sa fondation Keep a Child Alive, qui aide les familles touchées par le VIH/sida en Afrique et en Inde, Alicia Keys et d’autres stars, parmi lesquelles Lady Gaga, Serena Williams, Usher, Katie Holmes, Janelle Monae, Willow et Jaden Smith, Justin Timberlake, Jennifer Hudson ou encore Elijah Wood ont décidé de ne plus s’exprimer sur Facebook ni Twitter. Pas définitivement, n’ayez crainte. Les fans devront « racheter leurs vies » en faisant des dons. Lorsque l’objectif d’un million sera atteint, les stars seront de retour. En attendant, les fans devront se contenter d’images d’elles dans des cercueils…

Chaque star a donc enregistré une vidéo-testament pour appeler celles et ceux qui la suivent sur les réseaux sociaux à faire preuve de générosité. Le message de la campagne Digital Life Sacrifice expliqué par Leigh Blake, présidente et co-fondatrice de Keep a Child Alive: « Pourquoi sommes-nous tellement plus touchés par la mort d’une personne célèbre que par celles de millions et de millions de personnes là d’où nous venons tous? ».

« C’est important de choquer  les gens pour qu’ils se réveillent, a pour sa part déclaré Alicia Keys à Associated Press. Ce n’est pas que les gens s’en fichent, ni qu’ils ne veulent rien y faire, c’est qu’ils n’y ont encore jamais pensé de cette façon. » « C’est une façon si directe, émotionnelle et un peu sarcastique d’attirer l’attention des gens », souligne-t-elle.

Vu le nombre de personnes qui suivent ne serait-ce que Lady Gaga sur Facebook (près de 24 millions), le pari devrait être réussi. On l’espère non seulement pour la cause, mais aussi pour ces stars qui, à en croire le nombre de tweets que certaines publient, vont drôlement s’ennuyer, sinon.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!