Rafik* n’a pas été expulsé mardi 16 novembre comme annoncé et il a jusqu’à juin 2011 pour faire la preuve des démarches entreprises pour sa naturalisation. Il reste néanmoins sous le coup d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière, et risque donc à tout moment d’être placé à nouveau en rétention.

En couple depuis 2006 avec Amine*, un ressortissant français, Rafik a fui l’Algérie en septembre 2009. Les deux hommes ont prévu de se pacser en décembre, ils attendaient de pouvoir prouver une année de vie commune pour demander la régularisation de Rafik.

* Les prénoms ont été changés

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!