• La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy (2009), de Jean-Jacques Zilbermann, à 20h50, sur Canal+. Onze ans après L’homme est une femme comme les autres, La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy est la suite des aventures de Simon, musicien juif et homo, interprété par Antoine de Caunes. En décembre 2009, Yagg avait rencontré le réalisateur Jean-Jacques Zilbermann et l’acteur Mehdi Dehbi, qui joue le rôle du travesti algérien dont Simon est amoureux dans le film. Retrouvez la vidéo de l’interview sur Yagg TV.
  • Habillé-e-s pour l’été 2011, à 22h15, sur Canal+ (rediffusion le 20 novembre, à 10h40). Certes, ce n’est pas le meilleur épisode de la saga Habillé-e-s pour…, mais les aventures de Mademoiselle Agnès dans l’enfer de la mode sous l’œil avisé de Loïc Prigent, ça ne se rate pas, parce que ça fait du bien.
    Après une introduction un peu longuette sur le show de Chanel au Grand Palais (Karl arrive quand même à dire une saloperie: « Le pantacourt, c’est dégueulasse, ça vous transforme n’importe quel mec en teckel »), on savoure quelques moment essentiels: Yves Carcelle, le big boss de Louis Vuitton, hilare parce que les boutiques-maison sont obligées de fermer plus tôt… à cause des ruptures de stock! La crise, quelle crise madame? Ah ah ah ah!
    Un sujet bien trouvé sur « Comment les rédactrices de mode prennent des notes pendant les défilés ».
    Des news exclusives sur le défilé top secret de Tom Ford pour sa ligne féminine, à New York, en septembre dernier (seul Terry Richardson a eu le droit de shooter, et les photos seront paraît-il dans Vogue Paris en décembre). Et quand c’est Lou Doillon qui raconte (elle, et d’autres – Julianne Moore, Beyoncé, etc. – excusez du peu, défilaient pour le beau Tom), c’est trop cool.
    Enfin, cerise sur le gâteau, toute la dernière partie de l’émission est consacrée au défilé Lanvin et à ses coulisses. Alber Elbaz, le créateur (un génie, le grand public ne le sait pas assez), ne perd jamais son calme alors que le show a une heure de retard, que le ministre de la Culture n’a pas eu la patience d’attendre, qu’il faut changer TOUTES les chaussures des mannequins à la dernière minute, et que l’une des filles, Abbey, est menacée de ne pas défiler. L’horreur, quoi! (voir photos ci-dessous). Le stress ambiant est parfaitement rendu, on y est, et Loïc Prigent, le réalisateur, se permet même de transformer la voix d’Alber Elbaz en utilisant l’Auto-Tune, à la manière d’Auto-Tune The News. Très fort.





Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!