Verrazano Bridge. L’image est connue. Un pont suspendu, des dizaines de milliers de personnes au départ. Le lent cortège s’ébroue et s’en va arpenter l’une des plus célèbres villes du monde: le marathon de New York a lieu demain, dimanche 7 novembre.

Parmi les participants, Amélie Mauresmo, qui a donc tenu la promesse faite lors de l’annonce de sa retraite. Avec une bande de copains, elle arpentera donc les rues, les avenues, Brooklyn, Queens, Manhattan, les rues, les avenues, parmi elles, la fifth. Dans l’effort, intense, vue imprenable sur le cœur de la ville pendant 42,195 km avant l’arrivée à Central Park. La championne s’est préparée à son échéance avec sérieux.

http://www.dailymotion.com/video/xfettl_amelie-mauresmo-marathonienne-a-new-york_sport
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Amélie Mauresmo, marathonienne à New York.

©ameliemauresmo.fr

Une fille, New York. Dans le genre carte postale, je fredonne « I want to be a part of it, New York, New York, These vagabond shoes, Are longing to stray, And make a brand new start of it New York, New York ».

À partir de 15 heures, sur Eurosport.

Le Grand Palais. Bords de Seine, souvenir d’Expo Universelle, verrière sublime, prisme impeccable des couchers de soleil au début de l’été, le plus souvent. Entre la Fiac ou les défilés, le Grand Palais est un écrin splendide pour les championnats du monde d’escrime qui se disputent jusqu’au 13 novembre à Paris.

L’escrime est un sport individuel puis d’équipe, un sport où les enfants apprennent à arbitrer en même temps qu’ils s’initient au jeu, à la compétition. Cela en dit long sur cette philosophie d’une discipline de combat codée et réglée pour être sereine.

Vous ne comprenez rien à la rapidité des échanges, aux priorités, à l’attaque-parade-risposte, à l’attaque au fer? Ce n’est pas si grave. L’aspect parfois abscons pour l’amateur, en fait aussi la beauté. Laissez-vous porter par l’ambiance, décor sombre, homme et femmes en blanc, visage le plus souvent tamisés par les masques, la subtilité du fleuret, le jeu total de l’épée, la vivacité du sabre. Les positions des corps, les cris, le regard enfin révélé dans une touche, une victoire.

Parmi les bretteurs à suivre ce samedi, Carole Vergne au sabre et demain l’Italienne Valentina Vezzali, reine incontestée du fleuret avec cinq titres mondiaux et trois titres olympiques notamment. Par équipes, samedi 13 novembre, lors de la dernière journée, les Français de l’épée qui colectionnent les médailles d’or internationaules depuis les Jeux olympiques d’Athènes: parmi eux, Jérôme Jeannet ou Jean-Michel Lucenay.

À la télévision, laissez-vous porter par les commentaires le plus souvent pédagogiques et éclairés des journalistes et des consultants. Des mondiaux aux Jeux olympiques, leur gourmandise de raconter un sport peu médiatisé est palpable.

Aujourd’hui, samedi: sabre dames et messieurs, à partir de 15h50, sur France 2.
Demain, dimanche: fleuret dames et messieurs, à partir de 15h30, sur France 3.

Pointe-à-Pitre. Un dernier tour de l’île par le Nord, avec coucher de soleil en toile de fond une fois encore, premier baisser de rideau avant l’arrivée des dizaines de concurrents. La Guadeloupe attend le vainqueur de la Route du Rhum. À ce jeu, Franck Cammas dans la catégorie Ultime avec Groupama 3 tient la corde qui pointait samedi matin à 1000 miles du but mais Francis Joyon n’est pas si loin – en embuscade – et comme les choses peuvent aller vite avec ces grandes carcasses d’embarcations taillées aussi pour la vitesse…

L’arrivée devrait être jugée dans la nuit de dimanche à lundi. La course était partie de Saint-Malo le 31 octobre.

Derrière, Roland Jourdain (Véolia Environnement) est en tête de la flotte des monocoques Imoca de 60 pieds à 1900 miles de Pointe-à-Pitre.

Bon week-end sur la 5th, dans les alizés ou en bord de Seine!

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!