Le tabloïd ougandais Rolling Stone est passé outre l’injonction de la Haute Cour de justice lui interdisant de publier les noms et photos d’homos présumé-e-s.

Le 9 octobre déjà, une liste de 100 personnes présentées comme homosexuelles paraissait dans Rolling Stone, avec en sous-titre « Pendez-les ». Plusieurs agressions homophobes avaient rapportées dans les jours suivants. Parmi les victimes, Stosh Mugisha (photo), qui a témoigné sur CNN:

http://www.youtube.com/watch?v=kkI1J5ADeXo

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Interview with persecuted gay Ugandan

Une nouvelle liste de 10 à 15 noms selon les sources a donc été publiée.

Ces outings en série interviennent alors que la proposition de loi de David Bahati, qui prévoit de durcir la législation ougandaise (qui considère déjà l’homosexualité comme une activité criminelle passible de prison à perpétuité) avec notamment la peine de mort pour “homosexualité aggravée” ou pour les homosexuels malades du sida, fait son chemin au Parlement. « Nous sommes très confiants, a indiqué David Bahati à CNN, parce qu’il s’agit d’un texte de loi dont ce pays a besoin pour protéger la famille traditionnelle ici en Afrique, ainsi que le futur de nos enfants. »

La proposition de loi semblait avoir été écartée en début d’année, sous la pression internationale, mais David Bahati n’a en réalité jamais lâché l’affaire.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!