Du blockbuster et du bouche-à-oreille. Marqué par le combat de titan de deux grosses productions, Inception avec Leonardo di Caprio, et Salt avec Angelina Jolie, le cinéma américain se découvre une autre sensation: la très belle montée en puissance de The Kids Are All Right, de Lisa Cholodenko, dont nous vous disons le plus grand bien depuis sa présentation au festival de Sundance, en janvier.

Le film, qui a commencé sa carrière début juillet dans sept salles aux États-Unis, connaît un tel buzz que 38 puis 163 cinémas supplémentaires l’ont accueilli et plusieurs centaines d’autres devraient suivre. Avec ces 201 écrans, le film peut s’enorgueillir de posséder le meilleur ratio salles-recettes du moment (13173 dollars soit près de 10140 euros) et en trois semaines a déjà récolté près de 5 millions de dollars (3,84 millions d’euros), l’équivalent de son budget, indique Speakeasy, blog culture du Wall Street Journal, selon lequel le destin du film n’est pas sans rappeler celui de Little Miss Sunshine en 2006 ou un certain Le Secret de Brokeback Mountain en 2005.

Il y a le buzz, les bonnes critiques, mais ce qui frappe aussi, c’est l’avalanche d’opinions que suscite cette comédie qui raconte la rencontre d’une famille homoparentale et de l’auteur du don de sperme avec lequel ont été conçus les deux enfants. Ainsi sur le site du New York Times, cette discussion au sujet de la famille homo dans la rubrique Room For Debate. Le journaliste gay Dan Savage y évoque un film courageux parce qu’il parle de choses qui peuvent fâcher. La journaliste de The Daily Beast Kate Aurthur rappelle comment la télévision a été pionnière pour la visibilité des homos grâce à des séries comme Six Feet Under, Grey’s Anatomy ou Glee.

The Kids Are All Right, avec Julianne Moore, Annette Bening, Mark Ruffalo et Mia Wasikowska, a reçu le Teddy du meilleur film au festival de Berlin. Il sort en France le 6 octobre.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!