La Halde est en sursis. Ces derniers mois, elle a subi de nombreuses critiques – Yazid Sabeg publiait dernièrement une tribune cinglante et sans appel dans Libération – et le 4 juin dernier, le Sénat creusait la tombe de l’institution en votant pour l’absorption de la Halde et de trois autres institutions au sein d’une même entité: le Défenseur des droits. C’est dans ce contexte quelque peu difficile que Jeannette Bougrab, présidente de la Halde depuis avril 2010, a reçu la rédaction de Yagg mardi dernier, le 20 juillet, pour nous livrer une interview exclusive.