mugabeIl l’a déjà démontré par le passé: Robert Mugabe, président du Zimbabwe est un homophobe convaincu (lire Zimbabwe: Un rapport américain s’inquiète de l’augmentation des viols correctifs contre les LGBT). Lors d’un rassemblement, Mugabe en a remis une couche en comparant les gays et les lesbiennes aux chiens et aux cochons… mais cette fois-ci en s’excusant quasiment auprès des chiens et des cochons. Voici un extrait de son discours, tel que rapporté par le site Radio VOP:

« Aujourd’hui, l’Église Anglicane condamne les mariages entre hommes et entre femmes. L’archevêque de Canterbury bénit de telles unions – c’est un comportement de chien [l’homosexualité]. J’ai réalisé un jour que je m’en prenais à des chiens et des cochons innocents, qui sont conscients, eux, que la finalité du mariage est la procréation. Nous disons non aux gays! Nous n’écouterons pas ceux qui plaident pour inclure leurs droits dans notre constitution ».

Suite à un accord avec son premier ministre et rival Morgan Tsvangirai, le Zimbabwe a lancé le 16 juin dernier un processus de rédaction d’une nouvelle constitution. L’homosexualité au Zimbabwe est illégale et les deux hommes sont opposés aux droits pour les personnes LGBT. Le sort des gays et des lesbiennes du pays ne devrait donc pas s’améliorer de sitôt.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!