Les Français évolueraient-ils plus vite que les politiques qui nous gouvernent? La réponse est oui si l’on en croit la dernière enquête « Conditions de vie et aspirations » du Crédoc, Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie.

Celle-ci montre qu’en 2010, près d’un Français sur deux (48%) estime que deux personnes de même sexe devraient pouvoir adopter un enfant; il y a quatre ans, le pourcentage n’était que de 40%. Ils sont désormais 61% à considérer que deux personnes de même sexe devraient pouvoir s’unir civilement à la mairie contre 55% en 2007.

LES SEXAGÉNAIRES ONT CHANGÉ DE POINT DE VUE
L’auteur de l’étude, Régis Bigot, souligne que ce sont surtout les sexagénaires qui ont changé de point de vue. En 2007, 63% d’entre eux étaient opposés à l’union civile à la mairie des couples homos; aujourd’hui, dans cette tranche d’âge, on compte presque autant de partisans que d’opposants (respectivement 48% et 52%). Après les parents, les homos auraient-ils réussi à convaincre les grands-parents?

Selon le Crédoc, qui analyse au long cours l’évolution de la société française, « ces changements s’inscrivent dans un mouvement d’abandon de certaines attitudes traditionnalistes ». Cela vaut aussi pour le mariage, qui est de moins en moins perçu comme une union indissoluble. De même, la valeur famille « reste fondamentale, mais moins hégémonique ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!