Yagg a lancé un défi à ses internautes: raconter leur gay pride ou marche des fiertés 2010 et la faire partager aux autres yaggeurs et yaggeuses qui voteront pour leur récit préféré. Et devenir ainsi Yagg reporters!

Aujourd’hui, la yaggeuse Amélie raconte en mots et en images les deux marches LGBT de Marseille: la marche organisée par Fiertés de Provence le 3 juillet, et la Lesbian & Gay Pride officielle organisée par Tous&Go le 10 juillet.

Lire aussi:
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Rennes, par Amanda.
Yagg reporter: La gay pride de Berlin, par Yauty.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, par Gilles.
Yagg reporter: La gay pride d’Austin, Texas, par LGabrielle.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, par Alice.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Toulouse, par Françoise.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, côté femmes, par Peggy.
Yagg reporter: La gay pride de New York, par Yiu.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, par Marine.
Yagg reporter: La gay pride de Madrid, par Farissou.
Yagg reporter: La gay pride de Madrid, par Red.
Yagg reporter: La gay pride de Marseille, par Lennie.

LES MARCHES LGBT DE MARSEILLE, PAR AMÉLIE
À l’origine un conflit…
Il est maintenant de notoriété publique que de simples conflits inter-associatifs ont débouché sur une première en France. Tout commença lors de la dissolution de la LGP (Lesbian and Gay Pride) laissant le champ libre à deux nouveaux candidats: Fiertés de Provence (anciennement MarseillePride) et Tous&Go. Tout se compliqua lorsque la CIF (Coordination Interpride France, qui choisit les organismes estampillés « Pride ») a finalement choisi le dossier de Tous&Go pour représenter la Lesbian & Gay Pride officielle. Dès lors, un conflit éclata entre les deux associations, qui, n’ayant pu se mettre d’accord pour une marche à l’unisson, a finalement débouché sur l’organisation de deux défilés: Fiertés de Provence réserve le 3 juillet, Tous&Go le 10. Cette histoire sème dans la communauté marseillaise une confusion totale: certains demandent sur Facebook si la Gay pride c’est le 3 ou le 10 juillet… Ils voient la surmédiatisation de la journée du 10 mais ne comprennent pas pourquoi on leur parle aussi du 3. D’autres voient en ces deux dates une moquerie, et décident de boycotter les deux événements. Et les gens qui soutiennent Fiertés de Provence entonnent le crédo: « le 3 marchons à Marseille pour nos droits, le 10 tous à Nice » [lire aussi l’article de Yagg Il y aura bien deux gay prides à Marseille cette année, ndlr].