La chaîne de télévision espagnole Intereconomía a été condamnée le 3 juillet dernier pour avoir réalisé et diffusé l’année dernière une bande-annonce d’auto-promotion homophobe dans laquelle elle compare le jour de l’Orgullo gay, jour de la gay pride en Espagne, avec les « 364 jours de l’Orgullo des gens normaux » [« orgullo » signifiant « fierté » en espagnol, ndlr].

Cette chaîne, connue pour sa ligne éditoriale d’extrême droite, a été condamnée à 100000 euros d’amende par le ministère de l’Industrie qui a considéré qu’il s’agissait d’une infraction grave en violation de l’article 8 de la loi relative aux activités de la « Radiodifusión Televisiva » et qu’elle portait atteinte au respect et à la dignité des personnes. Cette vidéo d’auto-promotion aurait été diffusée 273 fois entre le 22 juillet et le 17 septembre 2009.

Voici la publicité:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez Orgullo gay intereconomía.

Intereconomía n’en est pas à son premier dérapage et cette vidéo n’est pas une exception. Elle est même totalement dans la ligne éditoriale extrémiste de la chaîne, qui n’a pas pour habitude de lésiner sur les propos haineux et violents, comme vous pourrez le constater dans la seconde vidéo ci-dessous.

Le 3 juin dernier, l’un des présentateurs de la chaîne n’hésitait pas, par exemple, à parler d’une femme politique en ces termes: « cette femme est une salope et une truie ».

Dans une autre vidéo d’auto-promotion, la chaîne accusait le gouvernement espagnol de génocide, comparant José Luis Zapatero à Hitler, et insistait sur les milliers de victimes de sa politique sur l’avortement: « 100000 morts par an. Avant de naître. Non à la peine de mort. Non à l’avortement ».

De même, les journalistes de la chaîne soutenaient dernièrement les propos du pape lorsque celui-ci déclarait que le préservatif n’est pas efficace contre le sida en Afrique. Dans un reportage, on voit le présentateur acheter une boîte de préservatifs et lire les instructions, avant d’affirmer qu’il faut « les conserver dans un lieu frais et sec, quelque chose d’impossible avec le climat de ce continent », et que les femmes africaines ont une hygiène des mains douteuses qui contamine le préservatif quand elles le mettent sur le sexe de leur partenaire, et que du coup, utiliser un préservatif avec des mains sales peut même être très dangereux!

Quant à l’homophobie assumée d’Intereconomía, les spectateurs avaient déjà pu y goûter lors d’une première vidéo homophobe, qui montrait une série de photos de travestis et de tenues vestimentaires extravagantes prises lors de la gay pride madrilène, accompagnée du texte suivant: « C’est ça la société que vous voulez? En soutenant cela avec l’argent public? Fiers? De quoi? ».

Retrouvez ci-dessous un reportage du journal télévisé de la chaîne espagnole La Sexta qui compile les dérapages d’Intereconomía:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Sanción de 100000 euros a la TV ultraderechista Intereconomía por homofobia.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!