Le texte était sur son bureau depuis le mois d’avril. Linda Lingle, la gouverneure républicaine de l’État d’Hawaii, a finalement annoncé hier sa décision de mettre son veto à la loi HB44 permettant l’union civile des couples de même sexe, une union similaire au mariage, mais sans le nom.

C’est d’Hawaii qu’est parti tout le débat sur l’ouverture du mariage aux couples homosexuels aux États-Unis. En 1993, la cour suprême de l’État d’Hawaii a jugé recevable la plainte déposée par trois couples homos qui souhaitaient se marier. En 1996, quelques semaines après l’entrée en vigueur du Défense of Marriage Act (DOMA), qui interdit toute reconnaissance des mariages des couples de même sexe au niveau fédéral, le tribunal de grande instance de Honolulu a estimé qu’empêcher les couples de même sexe de se marier était contraire à la Constitution. En 1998, les électeurs hawaiiens ont voté en faveur d’un amendement à la Constitution permettant à l’État de réserver le mariage aux couples de sexe opposé – c’est pour cette raison que la proposition de loi portait sur une union civile et non sur le mariage. Depuis, le Massachusetts, la Californie (avant l’adoption de la Proposition 8), le Connecticut, l’Iowa, le Vermont, le New Hampshire et Washington, D.C. ont ouvert le mariage aux couples gays et lesbiens.

« J’ai toujours fait preuve de transparence et de cohérence quant à mon opposition au mariage entre personnes du même genre, a expliqué Linda Lingle lors d’une conférence de presse, et j’estime que [cette proposition de loi] est en fait un mariage avec un autre nom. Je veux néanmoins insister sur le fait que ma décision de ne pas autoriser ce texte à devenir loi n’est pas fondée sur mon opinion personnelle. Mon veto ne s’appuie pas sur mes convictions religieuses, ni l’impact politique que cela pourrait avoir sur moi ou qui que ce soit d’un parti politique ou de l’autre lors d’une élection future. Je mets mon veto parce que je suis convaincue que ce sujet a une telle importance sociétale qu’il mérite d’être soumis directement au peuple hawaiien », ouvrant ainsi la voie à un referendum.

Bigotry Wins: Hawaii Gov. Lingle Vetoes Civil Unions from Joe Jervis on Vimeo.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Bigotry Wins: Hawaii Gov. Lingle Vetoes Civil Unions

Réactions des « pour » et des « contre » à l’annonce de la décision:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Supporters react to Governor Lingle’s decision on House Bill 444

De nombreux blogs LGBT américains, notamment Joe. My. God. et Towleroad (qui souligne l’hypocrisie de Linda Lingle, divorcée deux fois et qui veut « protéger le caractère sacré du mariage »), se sont indignés de ce que la gouverneure ait convié à l’annonce de sa décision le juge Steven H. Levinson, qui avait rendu la décision historique de 1993.

L’American Civil Liberties Union (ACLU) et Lambda Legal ont annoncé leur intention de porter à nouveau l’affaire devant la justice. « Nous sommes évidemment déçu-e-s que la gouverneure Lingle ait, une fois de plus, usé de son pouvoir pour refuser des droits civils au peuple de Hawaii, » a commenté Laurie Temple, juriste de l’ACLU.

« Dans les années 90, Hawaii a lancé le mouvement international vers la fin de l’exclusion des couples homos du mariage et a été le premier État américain à créer un statut légal pour apporter une reconnaissance et des protections aux couples de même sexe, a souligné Evan Wolfson, l’un des avocats pro-mariage de 1993, aujourd’hui directeur exécutif de Freedom to Marry. La décision de la gouverneure Lingle de mettre son veto à la proposition de loi sur l’union civile est profondément décevante et retarde inutilement l’avancée d’Hawaii vers l’équité et l’égalité. La gouverneure Lingle a rejeté la volonté des parlementaires hawaiiens et l’avis d’innombrables entreprises et leaders religieux et a tourné le dos à des couples engagés et à leurs proches qui avaient apporté leur soutien à cette mesure. Freedom to Marry exhorte les parlementaires hawaiiens à rejeter le veto de la gouverneur et à faire un pas essentiel vers l’équité et l’égalité pour les couples de même sexe à Hawaii ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!