Caster Semenya est autorisée à reprendre la compétition internationale. Souvenez-vous, cela avait été l’un des scandales sportifs de 2009. Lors des mondiaux d’athlétisme de Berlin, la jeune Sud-Africaine (tout juste 18 ans) championne du 800 mètres avait été suspectée d’être un homme, puis d’être hermaphrodite, et dans les deux cas d’avoir usurpé son titre. La polémique, parfois brutale, était devenue une affaire politique dans son pays. L’enquête qu’elle devait subir sur son genre avait notamment été vécue comme une humiliation nationale.

Dans un communiqué, la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF) indique que l’enquête en question est terminée: » Le processus médical entamé en 2009 concernant Caster Semenya (RSA) est à présent parvenu à son terme. L’IAAF souscrit aux recommandations du panel d’experts médicaux concluant que Caster Semenya peut courir, avec effet immédiat. »

Comme il avait été convenu avec l’IAAF (Lire Caster Semenya reste championne du monde), cette dernière ne divulgue pas les résultats de l' »enquête »: « Les informations médicales concernant l’athlète demeurent confidentielles et l’IAAF ne fera aucun commentaire à ce sujet. », est-il précisé dans le communiqué officiel.