Yagg a lancé un défi à ses internautes: raconter leur gay pride ou marche des fiertés 2010 et la faire partager aux autres yaggeurs et yaggeuses qui voteront pour leur récit préféré. Et devenir ainsi Yagg reporters!

Aujourd’hui, la yaggeuse Françoise raconte en mots et en images la Marche des Fiertés de Toulouse qui a eu lieu le 19 juin dernier. Françoise fait partie de l’association Arc en Ciel, organisatrice de la Marche.

Lire aussi:
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Rennes, par Amanda.
Yagg reporter: La gay pride de Berlin, par Yauty.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, par Gilles.
Yagg reporter: La gay pride d’Austin, Texas, par LGabrielle.
Yagg reporter: La Marche des Fiertés de Paris, par Alice.

Et si vous voulez devenir Yagg reporter sur la gay pride de votre ville, il est encore temps de remplir le formulaire d’inscription!

LA MARCHE DES FIERTÉS DE TOULOUSE, PAR FRANÇOISE
Toulouse, pays des escargots de Bourgogne!!!…La pluie n’a pas cessé, toute la nuit.

7h30. Tout le monde debout, on a du taf les filles!! Deux copines fraîchement descendues de Paris tout de suite enrôlées dans l’organisation de la Marche, je regarde par la fenêtre et comme le cardinal Bertone, ce cher cardinal Bertone, je m’exclame « Mon Dieu »!!! Et puis tout de suite après, m…ince, ça continue à pleuvoir, allez en route!!

Le Capitole est sous la pluie, déjà le président et les autre membres d’Arc en Ciel, l’association LGBT dont je fais partie, sont là et s’activent.

On va récupérer les tables à la mairie, on pense à Sébastien et à Stéphane qui sont en train de se pacser dans la belle Salle des illustres, une avancée depuis deux ans, merci M. le Maire, on n’a pas le temps de rêvasser, faut commencer à monter le village associatif…

Notre char, enfin le camion-benne!, d’Arc en Ciel nous attend, aller récupérer la déco, la sono, la buvette, les pancartes, allez on y va… Bibi conduit, les copines sont derrière et se charrient, ça s’marre, on essaie de ne pas trop penser à la pluie!!!

On repart au Capitole, on passe chercher les préservatifs que l’on souhaite distribuer pendant la Marche (ah!! Gros gros succès ça, distribution géante de capotes dans les rues de Toulouse, y a que les « gays » pour faire ça!!!).

La buvette est déjà installée et testée, lol, tout le monde s’affaire, une vrai fourmilière, personne ne se plaint… enfin presque!!

Une averse arrive… se calme… une deuxième arrive… on bâche le char, Mike Storm, le DJ, s’installe en-dessous et commence les branchements.

Je suis trempée, de l’eau dans les baskets, la déco du char va être revue, hé oui, la pluie!!! Les ballons, ça ira… la bannière du Sneg, ça ira… les pancartes commencent à faire la gueule, m…

Faut y aller, les chars arrivent au Pont-Neuf, départ de la Marche, et prennent leur position comme pour une photo: les petits devant, les grands derrière!! Les grands chars, ce sont les boîtes gays toulousaines qui sont là chaque année, on les remercie de leur fidélité, de leur fumée, et de leur canon à mousse 😉

Mais je l’avais oublié celui-là, le petit train touristique de la ville a été loué par le Badgam Espace Lesbien. C’est trop beau ce petit train, ça nous fait rire, fallait bien ça, le groupe électrogène de notre char s’étouffe, impossible de sonoriser notre char, notre DJ est vert, son mix était d’enfer.

Y a plus qu’une chose à faire: monter sur le char et faire les gogos danseurs. J’vais chercher mon pote Cédric et hop, l’élan est là, on se retrouve à 5 ou 6!!! Patou nous fait répéter en même temps la choré du flash mob, oui y a aussi un flash mob!!! Les politiques sont devant, sous les parapluies, avec le président d’Arc en Ciel, Alexandre. Il pleut toujours et encore, le drapeau est immense, il est trempé et lourd, les gens ont du mal à le porter, des bras arrivent… C’est beau cet élan.

Des gens aux fenêtres, des gens dans la rue, des gens sous la pluie avec ou sans poussettes, des gens… partout!!

L’arrivée sur la place du Capitole, re-merci M. le Maire depuis deux ans de nous accueillir ici, on lance le flash mob, il a du mal à partir, on en voit se prendre au jeu, des petits, des plus grands…

Puis le discours du maire, du conseil général aussi… La place est remplie, il pleut toujours, hé oui!! Mais le village est actif, ça échange, ça discute… les DJ prennent possession des platines pour le final.

Voilà, c’est la fin, c’était pluvieux mais festif, pluvieux mais généreux, pluvieux mais plein d’amour…
À l’année prochaine la pluie si tu veux, parce que maintenant, on sait qu’on a été les plus forts 😉

Et encore merci aux 9000 personnes toutes mouillées…

Voir photos et vidéo page suivante