Karine a 33 ans et elle a une idole: Ellen DeGeneres. Frustrée qu’Ellen ne soit pas plus connue en France, elle a décidé, avec deux copines, Céline et Jennifer, de lui dédier une chanson toute mignonne, Dear Ellen (vidéo ci-dessous).

Touchée par la générosité et le respect que montre l’animatrice américaine envers les autres, Karine lui déclare tout son amour en quelques phrases toutes simples: « Tu es si cool, tu es sympa et sexy/ Tu es drôle, et ton esprit te libère/ Tu touches tellement de gens et tu ne t’en rends pas compte » (You are so cool, you are friendly and sexy/ You are all fun, and your wit sets you free/ So many you touch and you don’t have a clue).

httpv://www.youtube.com/watch?v=otlvRIkrt5E

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

« UN MODÈLE POUR LA COMMUNAUTÉ GAY ET LESBIENNE »
« J’ai eu l’idée de faire cette vidéo, car pour moi Ellen DeGeneres est un modèle pour la communauté gay et lesbienne, et pour les femmes en général, a expliqué Karine à Yagg. La première fois que je l’ai vue, c’était quand elle faisait son one-woman show. À la fin de son spectacle, elle donnait la parole au public, et elle s’est trompée en disant « Oui, monsieur » à une femme. La salle a rigolé mais Ellen ne savait plus où se mettre, elle a tout de suite présenté des excuses. À ce moment-là, je me suis dit « Cette femme n’a aucune méchanceté en elle ». Ça fait mélo, mais pourtant c’est ce petit détail qui m’a séduite en elle! La femme l’a remerciée pour avoir changé sa vie depuis son coming-out, et Ellen, touchée et embarrassée de s’être trompée, l’a fait approcher de la scène et l’a enlacée. »

« JE LE RÊVE TELLEMENT FORT… »
Quand on lui demande comment elle réagirait si Ellen DeGeneres l’invitait dans son émission après avoir vu sa vidéo, Karine répond: « Je le rêve tellement fort que je pense que je lui sauterais dessus et je ne pourrais plus la lâcher! Je dis ça, mais je serais tétanisée devant elle… Une chose est sûre, je savourerais ce moment et je ne la quitterais pas du regard. Et je suis persuadée qu’elle me demandera de lui apprendre quelques mots en français (elle a des origines françaises), ce que je ferai avec plaisir car son accent français n’est pas terrible! En fait je m’y vois déjà! ».

Pour Karine, qui se définit comme « une jeune femme qui ne supporte pas l’injustice », Ellen DeGeneres a quelque chose de Coluche et de Balavoine, des battants, qui n’ont peur de rien et défendent avec force leurs convictions sans en tirer de gloire. Elle évoque les Restos du cœur du premier, les pompes à eau du second, cite un dicton: « Un ange passe, et quand il repart tout est nickel ». « Parfois je me surprends à penser que nos deux anges se sont réincarnés en Ellen pour le plus grand bonheur des Américains ». Tant d’amour, ça valait bien un petit article, non?

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.