Bouraoui_NinaQu’elle le veuille ou non, que l’on accroche à son style ou pas, Nina Bouraoui charme. Le portrait que lui consacre Libération en est l’illustration parfaite, dès la première phrase: « Elle diffuse une séduction naturelle, calme, douce, enveloppante, féminine ». Très joli portrait, au demeurant, à l’occasion de la parution ce mercredi de Nos baisers sont des adieux, le 12e roman de cette « écrivaine, franco-algérienne, obsessionnelle, pudique, libérée, mystique, jolie, homosexuelle ». On y revient sur l’enfance de Nina Bouraoui, son arrivée à Paris, sa découverte du Katmandou et du Boy, ses fans « cannibales », sa fierté qui n’implique aucune velléité militante, le sujet de ses livres: elle. À lire sur Libération.fr (payant aujourd’hui mais probablement gratuit demain).

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.