La série des posts d’anniversaire continue sur Yagg! Aujourd’hui, celui de Yiu.

For Yagg sakes!, par Yiu
Why Yagg?
That’s a good question…

Je ne suis pas une adepte des forums, je n’aime pas m’inscrire sur des sites internets, je ne veux pas laisser trop de traces, et de fait, en googlant mon nom, on ne trouve que des traces professionnelles et quelques pétitions.

Alors, pourquoi la communauté Yagg?
Peut-être, en partie, parce que quelques mois auparavant j’ai finalement craqué, et hop un compte facebook. La première étape était franchie…
Surement parce que je fréquentais déjà le site, probablement un des meilleurs sites LGBT existant, alliant à la fois info sérieuses et plus légères, nationales et internationales, complet quoi. Et avec une fenêtre sur cette fameuse communauté…
Peut-être aussi à cause du Yagg bar en vrai, donnant substance a cette communauté intangible.
Probablement parce que je suis de l’autre côté de l’Atlantique.
Alors pour suivre des liens, je me suis inscrite, quitte à me désincrire plus tard…
Yiu sera mon nom (mince pas pensé à Anita Bomba sur le coup arggghhh).

Découverte de la communauté, le mur avec ses conversations entremêlées… mais keskispas?? Comment on fait pour interagir??? S’inscrire à quelques groupes, le Yagg bar bien sûr, les expats… Repérer les piliers soutenant ce fameux mur. Premiers contacts, l’hérissonne et ses piques, sainte Judith de la patience, 9 qui écrit avec ses coudes, peut-être, mais dont on attend toujours les posts avec impatience, Céline et ses déguisements hallucinants. D’observatrice, Yiu passe à actrice et se met à mettre des mots comme des briques mouvantes sur ce mur. Pas si compliqué finalement ;).
Jours de tristesse, premier post, merci yaggeuses et yaggeurs!
Le prochain post sera plus léger, quelques wild nights pour faire rire la communauté.
Cette fois je suis bien là.

Alors, finalement, c’est quoi la communauté Yagg?
C’est une fenêtre sur la France que j’aime et qui me manque parfois.
C’est un mur d’échanges entrelacés.
C’est surtout un regroupement de personnalités intelligentes, sympa, qui sont là pour rire, échanger, se soutenir, developer des amitiés. C’est un lieu d’ouverture, et de convivialité avant tout.
C’est le Yagg bar, ouvert à toute heure, où on peut aller noyer son chagrin dans la vodka, fêter ses victoires au champagne, ou juste boire un jus de fraise banane.
C’est l’Apéro des losers et le Yagg bar en vrai… Aww, j’aimerais pouvoir venir.
C’est, en plus des sus-cités, Sev au-post-fulgurant, Harry-bo-T gentillesse, Céline L qui est dans l’engrenage, Jeff tout mimi qui cherche l’amour, Dragi et Miss Gkno qui se font virer du bar et jouent avec une cravache argentée, c’est Punkdirt qui se réfugie dans les jupes, jeans de ses mères ou de sa tata Leto, c’est Promenade qui se balade sans cesse de chemin en sentier, c’est le renard de feux et ses poils, c’est Ange qui va bientôt tester le Cubby pour vous, c’est Paul et ses années lycée, c’est Flappy ex-K qui aime provoquer, c’est Panda qui qui veux des trad, c’est Cat qui essaye de faire bouger les choses…

C’est tant de monde que je ne pourrais tous les citer, c’est un ensemble hétéroclite et pourtant homogène, chacun-e- apportant sa petite pierre pour construire l’unique univers Yagg, celui dans lequel on se sent bien.

Alors, je crois que je vais continuer de trainer dans le coin en votre compagnies yaggeuses et yaggeurs, et bientôt, je l’espère, je rencontrerai certains d’entre vous pour un Apéro des losers.
Merci Yagg et merci yaggeuses et yaggeurs!

That’s my 2 cents.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.