Au départ, c’était juste un rassemblement militant et un peu people pour protester contre la politique de l’armée américaine qui interdit aux militaires gays ou lesbiennes de parler de leur homosexualité, la fameuse Don’t ask, Don’t Tell (DADT). Rendez-vous avait été donné hier, jeudi 18 mars, par l’association LGBT Human Rights Campaign (HRC), sur la Freedom Plaza, à Washington, entre la Maison Blanche et le Capitole. Côté straight allies, Kathy Griffin avait annoncé sa présence quelques jours plus tôt.

httpv://www.youtube.com/watch?v=V0YPlohBxtk&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Mais comme le raconte Towleroad, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Les versions divergent, mais il semblerait que Robin McGehee, coprésidente de l’association GetEqual, ait demandé au président d’HRC, Joe Solmonese, si Dan Choi, le lieutenant de la Garde nationale qui avait fait son coming-out lors du Rachel Maddow Show (voir Revue de web du 10 mai 2009), pouvait intervenir. Joe Solmonese aurait refusé au prétexte que c’était Kathy Griffin qui décidait. Dan Choi a néanmoins pris la parole pour inviter les participants à marcher sur la Maison Blanche.

httpv://www.youtube.com/watch?v=8lkY6budiNI

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

httpv://www.youtube.com/watch?v=gS5vse1Posc&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Une fois arrivés, Dan Choi et Jim Pietrangelo, renvoyé de l’armée en raison de son homosexualité, se sont menottés aux grilles:

httpv://www.youtube.com/watch?v=BqAT8Qlm72I&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Les deux hommes, ainsi que Robin McGehee, ont été arrêtés par la police. Robin McGehee a écopé d’une amende de 35 dollars, Dan Choi et Jim Pietrangelo devaient être présentés à la justice dans la journée.

Regardez la couverture par CNN:

httpv://www.youtube.com/watch?v=tbYQ8oxqFg4&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Toujours selon Towleroad, qui a suivi les événements minute par minute via twitter principalement, des sit-in étaient organisés en parallèle par GetEqual dans les bureaux de Nancy Pelosi à Washington et à San Francisco pour exiger de la présidente de la Chambre des représentants qu’elle programme un vote sur le projet de loi interdisant les discriminations dans le monde du travail (Employment Non-Discrimination Act, Enda). Des militants ont là aussi été arrêtés puis relâchés. Certains devront passer devant les tribunaux début avril.

D’autres rassemblements sont organisés aujourd’hui, à New York et à Orlando.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.