L’association LGBT Les Flamands Roses appellent à se rassembler demain, vendredi 19 mars, à 9h30 devant le Palais de justice de Lille en soutien à M.S, un homosexuel sénégalais arrêté pour la seconde fois et qui se retrouve aujourd’hui en procédure d’expulsion.

M.S est lui-même membre des Flamands Roses. Il a été arrêté hier alors qu’il faisait la queue devant un centre médical. Transféré depuis au centre de rétention administrative de Lesquin, il risque d’être expulsé à tout moment. « Une mobilisation est urgente », insiste l’association dans un communiqué.

Déjà arrêté le 5 mars 2010, M.S avait été placé en garde à vue, avant d’être relâché par le juge des libertés et de la détention. « Le harcèlement policier dont M.S est victime l’empêche de faire régulariser sa situation, précise le communiqué. Il a été arrêté pour situation irrégulière il y a 11 jours, et sa situation n’ayant pas évolué entre temps, il se retrouve à nouveau au centre de rétention administrative. Nous demandons que la préfecture clarifie sa position vis-à-vis de M.S: il doit pouvoir effectuer les démarches nécessaires à sa régularisation sans être continuellement inquiété par la police ».

En danger au Sénégal à cause de son homosexualité, M.S a dû fuir son pays il y a 5 mois: « Comme cela a été largement médiatisé en France et en Europe, le contexte social est très défavorable aux homosexuels au Sénégal: suite à la publication en février 2008 dans la presse sénégalaise d’un article accompagné de photos au sujet d’une fête lors de laquelle aurait été célébré un « mariage gay », de nombreux représentants politiques ou religieux avaient exprimé publiquement leur hostilité contre les homosexuels. Ceci avait conduit la population à se livrer à une véritable chasse aux homosexuels dans le pays, laquelle dure encore aujourd’hui », explique l’association.

« Lorsqu’il était encore au Sénégal, M.S. a été l’objet de menaces et de persécutions: il a reçu des lettres de menaces, son appartement a été saccagé, et le 3 octobre 2009, il a été violemment agressé par un groupe de personnes en raison de son homosexualité. Arrivé en France en octobre 2009, il a formulé une demande d’asile qui lui a malheureusement été refusée. Suite à une première arrestation par la police, il lui a été notifié un APRF (arrêté préfectoral de reconduite à la frontière) ».

Et l’association de conclure: « Nous, les Flamands Roses, exigeons la libération immédiate de M.S. Nous, les Flamands Roses, exigeons que la France accorde le droit d’asile à M.S. »

[mise à jour, 22 mars, 15h] M.S. a été libéré vendredi 19 mars, indiquent les Flamands Roses sur leur site: « La situation juridique de M.S. reste cependant à suivre. Nous exigeons que le préfet du Nord délivre immédiatement un titre de séjour à M.S. et que la France accorde le droit d’asile à M.S. ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.