Ça s’approche, ça s’approche! Les yaggeurs et les yaggeuses continuent de jouer le jeu et de raconter « leur » communauté. Pas encore inscrit-e? Mais qu’attendez-vous pour nous rejoindre? Aujourd’hui, un post d’Angelina81.

Moi, Yagg et la Communauté, par Angelina81
Sans le talent de mes prédécesseurs de blogs et en bonne scribouillarde que je suis (qui ne peut se contenter du wall et résumer ce qu’elle pense en quelques mots… non je ne serai pas synthétique…) voici ce que m’inspire ma chère et bien aimée nouvelle Communauté.

Alors tout d’abord quand? Je suis encore une jeunette. Je ne suis arrivée sur le site que le 25 janvier dernier (oui oui les dates sont importantes) et il s’en est passé des choses sur Yagg pendant ces 10 mois…

Avant de me joindre à vous, j’ai moi aussi fait partie d’autres sites communautaires (ou pas) qui se sont succédés, j’y ai fait des rencontres amicales, des rencontres amoureuses dont une qui après 2 ans de vie réelle s’est finie comme elle avait commencé… par le site mais un peu en vrille… :).

J’ai donc eu une vie virtuelle bien remplie à côté de ma vie bien réelle. Puis un beau jour de janvier je suis tombée par hasard sur une vidéo de Monsieur Donzel, le blog de LLi et j’ai eu envie de participer… et là miracle une communauté existait.

Après c’est toujours le même problème: par où commencer? qu’écrire? mais comment ça marche? J’ai commencé par écrire, puis à lire, à réagir, à papoter…

Et là j’ai découvert ce que je cherchais depuis longtemps, une communauté non sectaire remplie de beautiful and clever people ok je m’emballe 🙂 mais pour une fois j’ai trouvé un endroit conjuguant une vraie réflexion et une franche déconnade (j’avais déjà trouvé épisodiquement l’un ou l’autre mais jamais les 2 réunis…) et surtout un endroit où L-G-B-T veut dire quelque chose. Jusqu’à présent nul endroit virtuel où croiser des gays dans un sectarisme que j’ai subi ces dernières années… Je me souviens encore des regards réprobateurs de certains gays (il y a plus de 10 ans certes) quand je me retrouvais seule fille avec mes copains au Banana ou au Tropic… 😉 et l’inverse était identique dans mes bars de gouines… Nous ne sommes pas assez forts pour créer des divisions fictives… ce n’est que le début mais un beau début.

J’en viens à qui? j’ai déjà commencé mais je voudrais en rajouter une couchette… En 1 mois et demi dont de nombreux jours de coupure (pour ma dernière en une semaine j’ai loupé 464 notifications… c’est long à rattraper ça oblige à être assidue :)) j’ai déjà rencontré des gens sympas et ouverts, petite dédicace à Harry mon copain d’insomnie :), à Yiu et ses bons plans new-yorkais ou encore à sainte Judith mais il y en a plein d’autres…

Et pour ça le Yagg bar fut un bel exemple pour moi. J’y suis arrivée super tard (coincée au cabinet jusqu’à 23h – pas de jeu de mot douteux plz 😉 et j’étais un peu perdue au départ ne connaissant vraiment personne… J’ai commencé par errer un peu comme une zombie (timide, perdue et assommée par une journée de m…) me demandant ce que je faisais là toute seule… puis des gens sont venus vers moi naturellement (merci Roll) et j’ai commencé à discuter et à me sentir de plus en plus chez moi. Je me suis lancée dans de grandes discussions avec l’Impératrice, déconné avec Punky, sa tante notre chère blonde platine (une partie de la Nouille family, j’ai croisé les parents de Punky mais malheureusement encore en mode amorphe…), Harry… et je me suis dit que décidément elle était bien ouverte ma nouvelle communauté et que j’avais vraiment hâte de vous voir à l’apéro des losers…

Donc en un mot merci d’avoir créé ce lieu d’échanges, le casting est parfait 🙂

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.