Les choix musicaux de l’équipe de Yagg, commentés ci-après. Si vous n’arrivez pas à écouter le player, cliquez ici.

Christophe Martet: Duel au soleil, Étienne Daho.
Association d’idées: il fait beau sur Paris en ce dernier lundi d’hiver, soleil, Duel au soleil. Et puis, c’est une belle chanson, non?

Maxime Donzel: Hong Kong Garden, Siouxsie and the Banshees.
C’est le morceau que Vincent Simon a choisi pour illustrer son reportage « In bed with Jean-Luc Verna » et c’est trop bon!

Bertrand Mussard: If I Ever Fall In Love, Shai.
Spéciale kace-dédi à tous ceux qui se sont fixés des critères pour tomber amoureux et qui, au final, se sont encore fait avoir!

Nizar Triki: Ancora Tu, Lucio Battisti.
Se voir. Ne plus se voir. Se revoir. Se demander pourquoi. Décider de dire stop. Hésiter. En rire. Continuer. Quel beau soleil, on se croirait en Italie.

Xavier Héraud: Prohibition, Brigitte Fontaine.
Pour son refrain exceptionnel, que la décence m’interdit de reproduire ici.

Judith Silberfeld: Star Wars, John Williams.
Mercredi 17 mars, 21 heures, Bercy. J’y serai.

Yannick Barbe: It’s A Miracle/Miss Me Blind, Culture Club.
Ça doit être l’effet du soleil. La bande-son de l’insouciance. Love.

Bénédicte Mathieu: Ray of Light, Madonna.
C’était la fin du XXe siècle (déjà!). J’ai un faible pour cette chanson qui donne son nom à un album décalé et assez émouvant.

Audrey Banegas: Paper Planes, M.I.A.
Une fois n’est pas coutume, je sors mes chaînes en or et j’écoute du rap…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.