Un cyclone nommé Telephone est en train de déferler depuis ce matin sur le World Wide Web faisant sur sa trajectoire de gros ravages dans les petits cerveaux des spectateurs/consommateurs de clips, de lambda à averti, de tous sexes et de tous âges, et emportant au passage les derniers résidus de doutes quant à la suprématie du Gaga Power sur la planète pop (Kikoo Madonna, si tu nous lis…).

EXPOSÉ FRÉNÉTIQUE
Cette nouvelle vidéo, dont la production est impeccable aussi bien techniquement qu’esthétiquement, conçue comme un court métrage et réalisée par le roi du genre Jonas Akerlund, est une pure merveille de 9 minutes 30 pendant lesquelles on assiste à un exposé frénétique de tout ce que la reine Gaga, fidèle à elle-même, peut offrir de ce que l’on attend d’elle le plus: Le « waou! » (tenues/coiffures/make-up incroyables, provoc’, nudité, cul, goudou bisou, tatouages, vulgarité, couilles, etc.) avec la complicité réitérée de sa désormais grande copine, la so fierce Beyoncé, aka Honey Bee dans le clip.

Sans entrer dans le détail parce qu’à ce niveau-là ça mériterait une Encyclopedia Gaga Universalis en 12 volumes, je vous passe donc les lunettes faites de mégots fumants, les bigoudis en canettes de coca, le baiser lesbien un peu louche, le massacre de tout un restaurant au miel empoisonné, la virée à la Thelma et Louise, etc., bref, je vous laisse vous faire votre propre idée (et n’hésitez pas à commenter en fin d’article):

httpv://www.youtube.com/watch?v=GQ95z6ywcBY

Si vous n’arrivez pas à lire la vidéo, cliquez ici.

Alors? Je vous l’avais dit que ça fait des ravages dans les petits cerveaux! Non? D’ailleurs, en parlant de cerveaux humains, et parce qu’on n’est pas là que pour faire joli ou mumuse, mais aussi et surtout pour VENDRE, Haus of Gaga a bien compris l’importance du « temps de cerveau humain disponible » (Kikoo Patrick Le Lay, si tu nous lis…) et a fait de ce clip un véritable spot multi-pubs avec des produits plus nombreux et encore plus visibles que dans Bad Romance qui à ce niveau-là était déjà phénoménal. On y voit pelle-mêle:

  • Le téléphone (forcément…) portable LG/Virgin Mobile Slider KS360 édition spéciale Lady Gaga: La star avait conclu un partenariat télécom pour une version portant sa signature et incluant son dernier album. Pas étonnant que l’objet soit mis en valeur dans le clip.

  • Un appareil photo et une cabine photo de marque Polaroid: Lady Gaga a été nommée directrice artistique chez Polaroid en janvier 2010, après la reprise de l’entreprise qui, quelque temps auparavant, annonçait qu’elle cessait toute activité. Une Gaga et ça repart!

  • Les écouteurs Heartbeats: Conçus et promus par Gaga et Dr Dre et lancés sur le marché au même moment que Bad Romance. Il est temps de faire une petite relance et de leur donner encore un peu de visibilité.

  • Le site de rencontre Plenty Of Fish: Le site gratuit de rencontres, qui est en train de devenir le leader en Amérique du Nord avait déjà été placé dans un clip de Flo Rida & Akon en 2009, est très visible dans Telephone. Un concours lancé sur Plenty Of Fish permettait de gagner des places pour le Monster Ball et d’avoir la chance de rencontrer Lady Gaga. C’est donc tout à fait « normal » que la page d’accueil du site apparaisse de façon très prononcée dans le clip de Telephone.


  • Kraft Foods, Diet Coke, etc.: Je n’ai trouvé aucune info sur les éventuels partenariats de placement de produits mais les géants de l’agroalimentaire n’ont certainement pas été placés là par hasard ni gratuitement. Vive la World Company!

  • Lunettes Chanel ou Mercura, tenues Jean-Charles de Castelbajac, Viktor & Rolf, Thierry Mugler: Bah, elle n’allait quand même pas s’habiller en H&Merde, merde!

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.