Si on connait surtout Joan Jett, il faut se souvenir que The Runaways, c’était aussi Cherie Currie (Cherry Bomb, ça vient d’où, à votre avis?). Et Cherie Currie aussi a des choses à dire, à l’approche de la sortie du film inspiré de ses mémoires. Le site internet du magazine musical américain Spin est allé à sa rencontre.

« J’ÉTAIS ABASOURDIE »
Quel effet lui a fait le film? « J’étais abasourdie. Quand on a vécu quelque chose, la première réaction est de se dire « Non, ce n’est pas ça » ou « Attends une seconde, ça ne s’est pas passé comme ça ». Mais Joan et moi avons revu le film et nous nous sommes dit, « Wow, c’est vraiment bien ». Il faut le temps de le digérer. J’ai trouvé les performances d’actrices juste incroyables. Je suis tellement heureuse que Kristen [Stewart] et Dakota [Fanning] soient devenues amies parce que l’amitié entre Joan et moi était tellement importante. »

« PAS AMOUREUSES L’UNE DE L’AUTRE »
Le film ne suit pas exactement le livre de Cherie Currie, mais sur l’essentiel, l’adaptation lui plaît. Sur sa relation avec Joan Jett, le film va plus loin que ce qu’elle avait écrit: « [Le film raconte] la vérité. D’abord, c’était le milieu des années 70, Bowie venait de faire son coming-out de bi, Elton John aussi, et c’était très intrigant. Nous tentions des expériences. Nous n’étions pas amoureuses l’une de l’autre. Nous nous sommes juste amusées. Ça me fait plaisir que ce soit dans le film. Il y a tant de gamins qui culpabilisent. Je veux qu’ils sachent qu’il n’y a pas de problème ».

via AfterEllen.com

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.