En prévision du premier anniversaire de sa communauté, Yagg a demandé aux yaggeuses et aux yaggeurs de raconter ce qu’elles/ils y ont trouvé, ce qui leur plaît, ce qu’elle leur apporte. Parmi les membres qui ont répondu à l’appel, la yaggeuse Meumeuh, qui a publié ce post hier.

La communauté de Yagg, par Meumeuh
Recevoir 5 notifications par jour me disant qu’un nouveau membre a rejoint le groupe « La communauté Yagg fête son premier anniversaire le 20 Mars » m’a finalement fait réfléchir sur la manière dont je concevais cette communauté.

Tout commence par la découverte de Yagg, le site. Un peu par hasard je l’avoue, et grâce à une recherche google sur l’actualité LGBT. J’ai tout de suite accroché au site grâce à la diversité des infos qu’il propose: politique, événement, littérature, film, musique, interview… Une actualité gay très complète, certes, mais pas seulement.

Par la suite, un lien vers une vidéo de la communauté « me force » presque à contre-cœur à m’inscrire. Je ne comprends pas trop à quoi sert cette communauté, et je ne vois pas vraiment l’intérêt d’en faire parti, mais curiosité oblige, je m’exécute. Après tout un compte ça n’engage en rien.

Étant un peu perfectionniste sur les bords, je me dis que tant qu’à se créer un compte, autant se faire une description c’est pas plus mal… et puis mettre quelques photos c’est mieux pour savoir à qui on a à faire… et oh c’est marrant ces groupes je vais m’inscrire… wow c’est cool on peut même mettre des vidéos… Et… ah ben moi qui ne voulais même pas m’inscrire je me surprends à me retrouver avec un profil des plus complets…

Vu que la curiosité est un de mes vilains défauts, je décide d’en apprendre un peu plus sur cette communauté inconnue… Premiers profils, premiers statuts, premiers canons au Yagg bar… C’est finalement bien plus facile de s’intégrer que je ne l’aurais cru. Ambiance conviviale, et des yaggeurs sympathiques toujours prêts à accueillir de petits yaggeurs en herbe.

Ma première impression est très bonne alors je prends le temps de lire. Premiers posts, premiers commentaires, premiers coups de cœur… Et cette communauté prend une toute autre dimension. Je suis étonnée face à la qualité de nombreux posts dont je guette presque impatiente l’arrivée des suivants. Étonnée également de me retrouver dans des histoires écrites par les autres et sur lesquelles les mots me manquent. Toute aussi étonnée d’assister à de véritables discussions sur des sujets où les avis se mêlent, se heurtent, se rassemblent, mais où chacun peut donner son opinion et apporter sa pierre à l’édifice. Bref les posts s’enchainent et ne se ressemblent pas. Ils m’amusent, m’interpellent, ou me touchent… mais me laissent rarement indifférente.

Pour moi la communauté de Yagg est un lieu d’échange privilégié entre un ensemble de personnes de tous horizons, de tous âges, avec des modes de vie et des opinions différentes mais qui partagent un peu de leur vécu, leurs idées, leurs goûts, leur humour ou leur talent. Une communauté qui à l’image de la communauté LGBT trouve sa force dans la diversité des gens qu’elle rassemble.

Alors que le temps de souffler sa première bougie arrive à grands pas, j’espère que la communauté de Yagg pourra en souffler beaucoup d’autres et j’en profite pour féliciter ses créateurs et les yaggeurs qui continuent de la faire vivre jour après jour. ;p

Retrouvez tous les posts des yaggeurs ici. Et si ne vous êtes pas encore inscrit-e sur la communauté, vous pouvez vous y connecter avec vos identifiants Facebook.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.