L’association Paris Foot Gay en appelle à la Fédération française de football (FFF) pour sanctionner un joueur du FC Chooz, Renaud Charpentier, auquel elle reproche un comportement homophobe, et pour dénoncer le non-respect de la Charte contre l’homophobie.

Déjà, en novembre dernier, l’association s’insurgeait contre l’attitude du club des Ardennes. Le FC Chooz avait été le premier club de football à signer cette charte en septembre 2007. Pourtant, depuis juin 2009, un joueur de ce club, Renaud Charpentier, aurait, à plusieurs reprises, eu un comportement homophobe – insultes homophobes, arrachage du logo « Carton rouge à l’homophobie » floqué sur les maillots du club… – que le club refuse de sanctionner (lire notre article).

L’association Paris Foot Gay a écrit, hier, une lettre ouverte au président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, lui rappelant les engagements qu’il avait pris lorsque le Créteil Bébel avait refusé de jouer contre le Paris Foot Gay (lire notre article). À l’époque la fédération insistait: « [La FFF] ne peut rester insensible à la controverse suscitée par l’annulation de ce match. Ainsi, la FFF réaffirme sa détermination à lutter, chaque jour et sur tous les terrains, contre toutes les formes de discrimination et bien sûr contre l’homophobie. (…) la FFF veille à préserver les notions de respect et de tolérance considérant qu’elles doivent plus que jamais rester le socle de la pratique du football ».

Pascal Brèthes, président du Paris Foot Gay, renvoie la fédération à ces propos: « Nous avons pris acte de cette déclaration et souhaitons aujourd’hui attirer l’attention de la FFF et attendons une réaction de sa part au sujet d’un cas d’homophobie notoire au sein d’un club affilié, le FC Chooz ».

« UN COMPORTEMENT SANS ÉQUIVOQUE »
« En juin dernier, Renaud Charpentier, un joueur de ce club, a eu un comportement sans équivoque devant les caméras de France 3 vis-à-vis d’un autre joueur, Yoann Lemaire, qui ne fait plus mystère de son homosexualité. Le reportage portait justement sur la difficulté d’être un joueur de foot gay dans un club de football, souligne la lettre. Le Paris Foot Gay a alors demandé à plusieurs reprises au président du FC Chooz de prendre les mesures adéquates pour permettre à Yoann Lemaire de jouer au football dans un climat de respect dénué de toute haine homophobe. À ce jour, non seulement aucune sanction n’a été prise contre Renaud Charpentier, mais il fait toujours partie du club. Yoann Lemaire a dû, quant à lui, quitter le club, abandonnant ainsi à regret sa passion pour le football. Son témoignage (…) en dit long sur son calvaire » (voir l’interview de Yoann Lemaire sur Yagg).

« Il apparaît totalement incohérent de tolérer qu’un joueur ayant tenu publiquement des propos homophobes, puisse encore jouer dans le championnat de la Fédération française de football. (…) Nous vous demandons d’intervenir auprès des dirigeants de ce club, conformément au combat contre les discriminations que vous semblez vouloir porter », conclut le président de l’association.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.