Les choix musicaux de l’équipe de Yagg, commentés ci-après. Si vous n’arrivez pas à écouter le player, cliquez ici.

Bénédicte Mathieu: Gangsta’s Paradise, Coolio.
Vous avez déjà essayé d’attraper un disque au hasard, les yeux fermés? À chaque fois, je tombe sur un truc qui me fait plaisir. Même MO avec la molette du mp3.

Judith Silberfeld: Monster, Lady Gaga.
J’ai mes places, j’ai mes places!

Bertrand Mussard: Soul Mate #9, Tina Arena.
Sans doute le premier CD que j’ai acheté avec mon argent de poche. Tina Arena, c’est aussi l’un des meilleurs concerts auquel j’ai assisté. On peut dire ce qu’on voudra, cette femme a une voix magnifique et une présence scénique hors normes!

Christophe Martet: I Love Men, Eartha Kitt.
On ne peut pas le dire mieux!

Maxime Donzel: A Little Respect, Erasure.
Le montage hommage à John Hughes dimanche soir aux Oscars a provoqué en moi une intense nostalgie pop 80’s, et ce morceau est idéal pour la B.O. du film de John Hughes dans lequel je fantasme parfois que je vis.

Dominique Chaudey: The Power Of Love, Frankie Goes To Hollywood.
Très 80’s la Dom en ce moment… Je vais me boire un Malibu-ananas et refaire mon brushing à la Melanie Griffith.

Xavier Héraud: Take Me Back, Brick & Lace.
Une belle ballade r’n’b que je viens juste de découvrir…

Yannick Barbe: What’s Love Got To Do With It, Tina Turner.
En souvenir de Beth Ditto reprenant ce morceau à la Flèche d’Or vendredi dernier. Trop bien.

Nizar Triki: Sweet Dreams, Beyoncé.
J’aurais pu mettre du Fear Of Tigers en souvenir de la Flash. Ou du Gossip en souvenir d’un week-end où je n’aurais finalement pas croisé Beth Ditto. J’opte plutôt pour cet entêtant Sweet Dreams de Beyoncé.

Audrey Banegas: The Racing Rats, Editors.
Pour une « spéciale dédicace »…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.