Rien ne va plus au Vatican! D’abord, le frère du pape Benoît XVI, Georg Ratzinger, est éclaboussé par un scandale d’abus sexuels au sein du chœur de garçons de l’évêché de Ratisbonne (Allemagne), dont il fut longtemps chef (lire ici). Et l’on apprend à présent qu’une enquête sur une affaire de corruption vient de mettre au grand jour un possible réseau de prostitution masculine au Vatican même.

UNE HISTOIRE DE CHŒUR
Tout est parti d’une enquête sur Angelo Balducci, président du Conseil supérieur des travaux publics italien et membre de la confrérie des Gentilshommes de sa Sainteté. Accusé de prendre part à une vaste opération de corruption, Angelo Balducci a été arrêté le 10 février dernier par la police italienne, rapportent The Guardian et Le Figaro.fr. Pour les besoins de l’enquête, il avait été mis sur écoute, et c’est ainsi que les policiers ont découvert une conversation entre lui et un choriste du Vatican (oui, c’est encore une histoire de chœur. Qui a dit que la musique adoucissait les mœurs?), Ghinedu Ehiem. Ce dernier aurait été chargé de lui présenter des hommes, selon des critères variés, cités par The New York Times et El País: des Cubains, un joueur de football, un danseur de la chaîne de télévision publique italienne RAI…

Sollicité par The Guardian, l’avocat d’Angelo Balducci, Franck Coppi, s’est refusé à tout commentaire: « D’abord parce que nous avons des questions plus sérieuses à traiter. Ensuite, parce que si ces accusations sont exactes, elles concernent sa vie privée ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.