Une soirée de lancement du prochain Sidaction était organisée hier au Casino de Paris. L’occasion pour Pierre Bergé, Line Renaud et quelques-uns des représentants de l’association de rappeler la nécessité de cet événement annuel de mobilisation contre le sida qui se tiendra les 26, 27 et 28 mars prochain.

« QUINZE ANS APRÈS, NOUS EN SOMMES LÀ »
« En 94, lorsque nous avons imaginé ensemble le premier Sidaction, lorsque nous avons pensé à unir nos forces pour lutter à notre manière contre le sida, nous étions loin de penser que 15 ans après nous en serions encore là. Et pourtant nous en sommes là. Parce que, en dépit des avancées, qu’on ne peut pas nier, il reste tant à faire » rappelait Pierre Bergé, président de Sidaction.

« Le sida c’est encore une contamination toutes les 10 secondes dans le monde et 20 contaminations par jour en France », indiquait à son tour Bertrand Audoin, directeur général de l’association.

Vingt-six ans que la maladie sévit, et Line Renaud, vice-présidente déléguée, de citer les belles victoires contre l’épidémie: « la trithérapie, l’allègement des traitements, la réduction du risque de transmission de la mère à l’enfant… (…) Tout ceci n’aurait pas été possible sans l’argent collecté par cet événement », ajoute-t-elle, précisant qu’il faudra collecter au moins 7 millions d’euros pendant ce prochain Sidaction: « Ces trois jours de mobilisation représentent plus d’un tiers de notre collecte totale ».

Il existe désormais plusieurs moyens de faire un don: en composant le 110 (appel gratuit) – le service est ouvert depuis hier soir –, par SMS au 33 000, en téléchargeant l’application iPhone ou encore en cliquant sur le site internet du Sidaction.

« DÉSENGAGEMENT DES POUVOIRS PUBLICS »
Line Renaud s’est également exprimée sur « le désengagement des pouvoirs publics qui réduisent les subventions à la recherche contre le sida et aux associations » et contre « la réforme hospitalière qui nuit à la qualité de la prise en charge de nos malades en France ». Et d’insister sur de nouveaux défis tels que « le vieillissement des personnes séropositives, qui vivent plus longtemps mais avec des effets secondaires importants » et la lutte contre « l’inégalité des chances entre les pays du Sud et du Nord ».

PIERRE BERGÉ SUR LE TÉLÉTHON
À la fin de cette soirée, pendant le point presse, Pierre Bergé a également eu à répondre sur la polémique déclenchée en novembre dernier suite à ses critiques portées à l’égard du Téléthon. Retrouvez ci-dessous la réponse de Pierre Bergé en vidéo:

httpv://www.youtube.com/watch?v=8S9Wb_-gK9s

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.